Alfred Eisenstaedt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Eisenstaedt
Eisenstaedt signing "VJ day" print on August 23, 1995 at his Menemsha cabin on Martha's Vineyard.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Lieux de travail
Distinction

Alfred Eisenstaedt (, Tczew - , New York) était un photographe et un photojournaliste américain d'origine allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Prusse-Occidentale, Eisenstaedt déménagea avec sa famille à Berlin en 1906. Il combattit dans l'artillerie allemande pendant la Première Guerre mondiale.

Il devint photographe professionnel en 1929. Quatre ans plus tard, il réussit à photographier une réunion entre Adolf Hitler et Benito Mussolini en Italie. Tout d'abord accepté par les Nazis, il fut rapidement persécuté comme Juif et émigra aux États-Unis en 1935 et vécut à New York le restant de ses jours.

Eisenstaedt rejoignit, dès sa création, le magazine Life, dont il fut un photographe vedette de 1936 à 1972 et photographia les plus grandes vedettes telles Sophia Loren et Ernest Hemingway. Il fit au total 90 couvertures pour Life.

Le prix Alfred-Eisenstaedt est décerné en son honneur par Life et l'Université Columbia.

Collections, expositions[modifier | modifier le code]

Photographies célèbres[modifier | modifier le code]

Kissing the War Goodbye, par Victor Jorgensen : le même couple que celui photographié par Eisenstaedt dans V–J day in Times Square
  • Une de ses plus célèbres photographies, V–J day in Times Square, représente un soldat nommé Glenn McDuffie et une infirmière, Edith Shain, s'embrassant sur Times Square le jour de la capitulation du Japon, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le soldat venait d'apprendre que son frère, prisonnier de guerre, allait être libéré. Edith Shain a remarqué l'euphorie du jeune homme et lui a ouvert les bras, et celui-ci s'est mis à l'embrasser. Edith Shain a pensé : "Il a risqué sa vie pour notre pays, pourquoi pas?"
  • Photographie de Joseph Goebbels regardant méchamment, dans les jardin du Carlton Hotel durant la "League of Nations conference" à Genève, septembre 1933[1]

.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Alfred Eisenstaedt, Eisenstaedt's album : fifty years of friends and acquaintances, New York, Viking Press,‎ (ISBN 9780670290789)
  • (en) Alfred Eisenstaedt, Eisenstaedt, Marthaʼs Vineyard, Birmingham, Ala, Oxmoor House,‎ (ISBN 9780848707392)
  • (en) Alfred Eisenstaedt et Bryan Holme (Textes), Eisenstaedt : remembrances, Boston, Little, Brown,‎ (ISBN 978-0-8212-2597-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]