Alfred Dufresne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dufresne.
Alfred Dufresne
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Maître
Genre artistique

Jacques Marie Alfred Dufresne (né à Orléans, le [1], décédé à Paris 3e, le [2]) est un compositeur et auteur dramatique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Fromental Halévy au Conservatoire de Paris, il est surtout connu pour avoir composé les musiques de certaines chansons d'auteurs comme Jules Verne, Alfred de Musset, Alphonse de Lamartine ou Victor Hugo.

On lui doit aussi des opérettes et des opéras-comiques dont L'hôtel de la poste sur un livret de Philippe Gille.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Chèvre perdue, poésie de Lebaigue, 1851
  • Heureuse !, mélodie, poésie de de Penmarch, 1851
  • La Chanson de Fortunio, poésie d'Alfred de Musset, 1853
  • Reflets de Printemps, poésie de de Penmarch, 1853
  • Sérénade, poésie de Victor Hugo, 1853
  • Les Soirées d'automne, douze mélodies, 1853
  • La Colombe, poésie de de Penmarch, 1854
  • Album de 10 mélodies, paroles d'Eugène de Lonlay, 1854
  • L’Écho du lavoir !, chansonnette, paroles d'Eugène de Lonlay, 1854
  • Écoute, poésie de de Penmarch, 1854
  • L’Étoile, mélodie, paroles de de Penmarch, 1854
  • La Fiancée du timbalier, poésie de Victor Hugo, 1854
  • Le Grillon, mélodie, poésie de Alphonse de Lamartine, 1854
  • Hélas !, poésie de Lamartine, 1854
  • Oh ! batteux battons la gerbe !, chant rustique, 1854
  • Pendant l'orage, cavatine, 1854
  • Le Sommeil des fleurs, mélodie, poésie de de Penmarch, 1854
  • Villanelle, poésie de Adrien Decourcelle, 1854
  • Les Chants intimes, recueil de mélodies et romances, 1855
  • En avant les zouaves !, chanson guerrière, poésie de Jules Verne, 1855[3]
  • Sous la tonnelle, poésie de de Penmarch, no 2 pour ténor ou soprano, 1855
  • Venant de Pontoise, opérette en 1 acte, paroles de Gaston Mestepès, 1856
  • La Fileuse, rêverie, paroles de Anne Kerhalet, 1857
  • Les Voix dans l'air, rêverie, paroles de de Penmarch, 1857
  • Adieu paniers vendanges sont faites, chanson, paroles de Gustave de Penmarch, 1858
  • Maître Baton, opérette en 1 acte, paroles de Eugène Bercioux, 1858
  • Les valets de Gascogne, opéra-comique en 1 acte, avec Philippe Gille, 1860
  • A L'île de la Jamaïque, mélodie haïtienne, poésie de Pierre Faubert, 1861
  • Chants intimes, mater doforosa, poésie de Charles Lebaigue, non daté
  • Dieu bènit tout le monde, romance, paroles de Lebaigue, non datée
  • Les Muguets blancs, mélodie, poésie d'Émile Lecygne, non daté
  • L'hôtel de la poste, opérette en un acte, avec Philippe Gille, non datée
  • La Veillée !, paroles de Villemontez, musique de Pierre Gaveaux, chanson d'autrefois, transcrite et arrangée à 2 voix, non datée

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bulletins de la Société des compositeurs de musique, 1863, p. 26 (nécrologie) (Lire en ligne)
  • Pierre Larousse, Nouveau Larousse illustré: dictionnaire universel, 1898, p. 870 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Florian Bruyas, Histoire de l'opérette en France, 1855-1965, 1974, p. 55
  • Frédéric-Gaël Theuriau, L'univers musical de Jules Verne, actes de la conférence du samedi 21 mai 2005, auditorium de la Bibliothèque municipale de Tours, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon son acte de naissance lisible en ligne sur le site des Archives départementales du Loiret, Orléans, registre des naissances de 1821, 4 NUM 234/91, vue 480/565,acte 1305.
  2. Selon son acte de décès lisible en ligne sur le site des Archives départementales de Paris, acte 307.
  3. La chanson est reprise dans le CD Mélodies inédites de Jules Verne, Harmonia Mundi, 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]