Alfred Dalton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Officier général francais 2 etoiles.svg Alfred d'Alton
Alfred Dalton
Alfred Dalton
Le colonel d'Alton, Edme-Adolphe Fontaine, 1857, musée Lambinet, Versailles

Naissance
Paris
Décès (à 50 ans)
Stephansfeld (Brumath, Bas-Rhin)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Garde impériale
Grade Général de brigade
Années de service 18351866
Commandement 2e régiment de grenadiers-à-pied de la Garde impériale
Subdivision de la Meurthe
Conflits Conquête française de l'Algérie
Guerre de Crimée
Campagne d'Italie
Distinctions Légion d'honneur
(Commandeur)
Famille Fils de Alexandre Dalton

Alfred, 2e comte d'Alton, né le à Paris et mort le à Stephansfeld (Brumath, Bas-Rhin), est un militaire français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred Dalton fit toute sa carrière militaire dans l'infanterie.

Il entra à l'E.S.M. de Saint-Cyr le .

Il prit part aux campagnes d'Afrique de 1838 à 1842 et y fut blessé le à Medeah (Alger).

Promu capitaine 1845, lieutenant-colonel 1853, il fut affecté l'année suivante au 2e régiment de grenadiers-à-pied de la Garde impériale. Il participa avec ce corps aux guerres de Crimée et d'Italie (1855 et 1859). En 1855, il devint colonel du 2e régiment de grenadiers de la Garde.

Il fut promu général de brigade le , et à ce titre commanda plusieurs subdivisions, dont celle de la Meurthe à Nancy, où il tomba malade en 1866.

Mis en disponibilité, il mourut dans une maison de repos à Stephansfeld (Bas-Rhin) le . Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (25e division)[1].

États de service[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources partielles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 46