Alfred Czech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Czech en 1945

Alfred Czech (né à Goldenau en Haute-Silésie, alors allemande, devenu aujourd'hui Złotniki dans la Voïévodie d'Opole en Pologne 12 octobre 1932 - 13 juin 2011) est un soldat allemand connu pour être le plus jeune récipiendaire de la croix de fer et l'un des derniers combattants décorés par Adolf Hitler au cours de la bataille de Berlin en avril 1945.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bataille de Berlin[modifier | modifier le code]

Au cours du printemps 1945, Alfred Czech intègre la Deutsches Jungvolk dont l'objectif est de défendre Berlin face à l'Armée rouge. Il s'illustre en sauvant huit soldats allemands blessés, ce qui lui vaut d'être choisi pour recevoir la croix de fer de deuxième classe. Il n'a alors que douze ans[1].

Le 20 mars 1945, sur ordre d'Artur Axmann, il est placé avec une vingtaine d'autres garçons des jeunesses hitlériennes dans la cour en ruine de la chancellerie du Reich, à proximité du Führerbunker[2]. Peu après, Adolf Hitler sort et décore les jeunes soldats un par un. Il s'agit de sa dernière apparition officielle, immortalisée par les caméras du régime. On peut y voir Czech serrer la main d'Hitler et recevoir une petite tape affectueuse sur la joue. Après avoir déjeuné dans le bunker en compagnie du Führer, Czech rejoint sa compagnie et retourne participer aux combats. Blessé aux poumons, il finit par être fait prisonnier[1].

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Détenu en URSS, il est renvoyé chez lui en 1947 et apprend que son père a été tué durant la bataille de Berlin[3].

Dernières années[modifier | modifier le code]

Après avoir vécu dans sa ville natale devenue polonaise, en 1964 il émigre en Allemagne de l'Ouest et devient mineur. Il est contraint de se débarrasser de sa croix de fer afin d'éviter les problèmes avec les Soviétiques mais ne peut empêcher sa notoriété provoquée par le film tourné dans les ruines de la Chancellerie en 1945 où on peut le voir en compagnie d'Adolf Hitler[4].

En 2004, il inspire le personnage de Peter Kranz (joué par Donevan Gunia) dans le film La Chute de Olivier Hirschbiegel [5].

Alfred Czech meurt en juin 2011 à l'âge de 78 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) « Alfred Czech & Other Youngest Iron Cross Recipients », Argunners,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018).
  2. Jean Lopez les cent derniers jours d'Hitler éd.Perrin 2015 p. 25 (ISBN 978-2-262-05100-6)
  3. (en-GB) « Downfall: The story of a Nazi boy hero », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018).
  4. (en-US) « Czech, Alfred "Hitler boy" », sur WW2 Gravestone (consulté le 10 mai 2018).
  5. Downfall (2004) (lire en ligne).