Alfred Caravanniez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Caravanniez
Statue Surcouf Caravaniez Saint-Malo France.jpg

Monument à Surcouf (1903), Saint-Malo.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
sculpteur +

Alfred Caravanniez, né le 9 octobre 1855 à Saint-Nazaire, mort en 1915 à Paris, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né a Saint-Nazaire où son père était venu travailler[1], Alfred Caravanniez est l'élève d'Aimé Millet (1819-1891) à l'École des arts décoratifs de Paris. D'après un site internet privé six sculptures de lui, des bustes en marbre ou en plâtre en particulier, ont été présentées en vente publique au cours des quinze dernières années. Il ne semble pas y avoir eu de travail récapitulant son œuvre, qui pour beaucoup, se trouve dans des collections privées de l'ouest de la France. Une rue de Sainte-Anne-d'Auray porte son nom.

Il s'installe par la suite à Saint-Suliac où naîtra sa fille Agnès qui se distinguera ensuite comme couturière puis à Saint-Servan[2].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Bernard Pouy, Saint-Nazaire, port de toutes les littératures, (éditeur ?), 1992, p.54
  2. Aujourd'hui rattachée à Saint-Malo.
  3. Notice de l'œuvre sur e-monumen.net

Sur les autres projets Wikimedia :