Alfred Belpaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Belpaire
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait d'Alfred Belpaire

Naissance
Ostende
Décès
Schaerbeek
Nationalité Belge Drapeau : Belgique
Diplôme
Ingénieur-mécanicien
Formation

Alfred Belpaire (1820-1893), est un centralien ingénieur aux Chemins de fer de l'État belge. Il est connu pour ses améliorations des locomotives à vapeurs et notamment l'invention du « foyer plat » permettant de brûler du combustible à bas prix. Le foyer Belpaire est largement exporté, en Europe, en Amérique, et ailleurs dans le monde[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Ostende en Belgique. Il fait ses études à l'Athénée d'Anvers avant d'intégrer l'École centrale des arts et manufactures de Paris en 1837. Il en sort ingénieur-mécanicien en 1840, et s'engage en septembre de la même année dans l'Administration des Chemins de fer de l'État.

il est d'abord chargé de diriger les ateliers de Malines, puis devient directeur du matériel à Bruxelles en 1850.

Pour améliorer le rendement des charbons de basse qualité utilisés, il met au point une nouvelle forme de foyer pour augmenter la surface d'échange de chaleur avec la chaudière. Jusqu'alors la voûte du foyer restait cylindrique dans le prolongement de la chaudière : en rendant le foyer plus proche d'une boîte parallélépipédique avec une voûte plate l'accroissement de surface était notable.

Finalisé dès 1864, le foyer Belpaire est généralisé sur toutes les locomotives belges puis, à l'étranger, notamment sur celles du Great Western Railway britannique et du Pennsylvania Railroad américain.

Il trouvera en France un usage sur les locomotives de la Société Alsacienne de Construction Mécaniques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centrale histoire, Nécrologie : Alfred Belpaire pp 5 lire en ligne (consulté le 13 février 2010).