Alfred-Henri Bramtot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alfred-Henri Bramtot
Alfred-Henri Bramtot CDV.png
Alfred-Henri Bramtot, photo-carte de visite (vers 1890).
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Alfred-Henri Bramtot, né le à Paris[1] et mort le à Garennes-sur-Eure, est un artiste peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du chef du secrétariat de la Banque de France, Alfred-Henri Bramtot étudie à l'École des Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de William Bouguereau. Il remporte le prix de Rome de peinture en 1879 avec La Mort de Démosthène. Après son séjour romain à la villa Médicis, il commence une carrière de peintre et de décorateur. Après avoir concouru sans succès pour le décor de la mairie d'Arcueil-Cachan, il participe au décor de la salle du conseil municipal de la mairie des Lilas, sur le thème du suffrage universel en 1889. En 1893, il fournit le carton au maître verrier Félix Gaudin pour le vitrail de sainte Catherine, devant orner l'une des baies de l'église Sainte-Catherine de Lille. Il participe régulièrement au Salon : il obtient une médaille de troisième classe en 1876 et est hors-concours après 1885.

Le , le New York Times signale à ses lecteurs son tableau Les Amis de Job exposé au Salon (Paris)[2].

Il est l'auteur avec Georges Charles Victor Duval de nombreux dessins destinés aux émissions monétaires papier pour les colonies françaises.

Il était maître de dessin à l'École polytechnique[3].

Son atelier parisien se situait au no 3 rue Joseph-Bara à Paris.

Liste des peintures[modifier | modifier le code]

Tableau Titre Date Dimensions Notes Lieu de conservation
Saint Sébastien 1875 localisation actuelle inconnue (autrefois à la mairie de Clermont-Ferrand)
Aristée 1876 Localisation inconnue[réf. nécessaire]
Figure peinte 1877 81 x 65 cm Paris, École nationale supérieure des beaux-arts
Le Massacre des Innocents 1878 [réf. nécessaire]
Bramtot La mort de Démosthène.JPG La Mort de Démosthène 1879 145 x 113 cm Paris, École nationale supérieure des beaux-arts
Le Sabbat 1880 [réf. nécessaire]
Le Supplice d'Ixion 1881 238 x 160 cm Nîmes, musée des beaux-arts
Compassion 1882 257,4 x 174,7 cm Newcastle, Laing Art Gallery
Héliodore (copie d'après Raphaël) 1883 Paris, École nationale supérieure des beaux-arts
Le Départ de Tobie 1885 240 x 390 cm Bourges, musée du Berry
Les Amis de Job 1886 87 x 153 cm Richmond, Virginia Museum of Art
Le panier d'oranges 1886 51,5 x 40,3 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
Léda 1888 136 x 220 cm Localisation inconnue (autrefois à Paris, Institut de France)
Les Fiancés. Les grands-parents 1888 45,5 x 135 cm Paris, Petit Palais
La Famille. Le repas de midi 1888 45 x 75 cm Paris, Petit Palais
Le Suffrage universel, esquisse pour la mairie des Lilas 1889 34,5 x 52 cm Paris, Petit Palais
Le Suffrage universel 1890-1891 Les Lilas, mairie
Portrait de monsieur Ducros Aubert 1890 67 x 53 cm Marseille, musée des beaux-arts
Ruth et Noémie 1890 Localisation inconnue[réf. nécessaire]
Scène biblique. Le départ de Tobie 1890 96,5 x 149,9 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
La Pêche galante 1892 75,5 x 101 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
La Préparation du repas 73 x 54 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
Vénus et l'Amour 143 x 99 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
Portrait d'une jeune italienne 21 x 14 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
Le petit Saint Jean-Baptiste 30 × 24 cm Collection particulière[réf. nécessaire]
Rêve de Marie Mulhouse, musée des beaux-arts
Élégante à la robe rose 50 x 60 cm Collection particulière {France}

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue premièrement des tableaux, études, dessins, etc. par Bramtot, deuxièmement des tableaux, aquarelles, dessins, pastels offerts à Mme Vve Bramtot par un comité d'artistes, expert : Eugène Féral, Paris, 1895 (en ligne sur Gallica).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, état-civil numérisé du 14e arrondissement, acte de mariage No391 du entre Alfred-Henry Bramtot, artiste peintre, et Bertha Polack.
  2. (en) « Alfred Henri Bramtot (1852-1894) », in Master Paintings of the World.
  3. Nécrologie, in Le Matin, 17 juin 1894, p.2 (en ligne sur Gallica).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]