Alfiz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un alfiz (peut-être de l'arabe parlé dans la péninsule ibérique alḥíz, lui-même de alḥáyyiz, ce dernier provenant de l'arabe classique ḥayyiz [1]) est une ornementation architectonique. C'est une corniche, en général un panneau rectangulaire, qui enclôt les bords extérieurs d'une arche. C'est une ornementation architectonique de l'art musulman mais par son influence on le retrouve dans l'architecture chrétienne ibérique depuis le VIIIe siècle.

Alfiz.tipos02.jpg

L'alfiz est très fréquent dans l'art islamique ibérique et l'art mozarabe (souvent associé à l'arc outrepassé). Il existe deux variantes de l'alfiz (comme illustré par les illustrations ci-dessus) :

    • A alfiz commençant à partir de l'imposte.
    • B alfiz commençant du sol.

L'espace entre l'arche et l'alfiz est appelé enjuta ou arrabá, et est souvent richement décoré (en grisé sur les illustrations). Chaque surface résiduelle triangulaire courbe est appelé albanega.

Références[modifier | modifier le code]

  1. RAE : "DRAE. Diccionario de la Lengua Española. Vigésima segunda edición", Espasa Calpe, S.A, 2003

Sur les autres projets Wikimedia :