Alfénide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

L’alfénide, appelé aussi métal blanc, est un alliage métallique imitant l'argent que Messieurs Alphen ont fait connaître en 1850.

Étymologie et historique[modifier | modifier le code]

L’appellation est dérivée du nom des inventeurs Charles Halphen & frères, chimistes et orfèvres français au XIXe et suffixe -ide.

La manufacture Alfénide fut rachetée en 1880 par Christofle et nommée « Orfèvrerie Gallia ».

Une marque d'orfèvrerie a été déposée en 1908, avec le poinçon de garantie de l'argenture Alfénide. Ce poinçon comporte une tête de bouc dans un losange inscrit dans un carré, semblable à celui, losangique lui, de la veuve Charles Halphen, orfèvre insculpée le 17 mars 1877.

Modèle:Message valerie

Composition[modifier | modifier le code]

C'est un alliage blanc « d'argent » pour usage domestique. Sa composition est : cuivre 59 %, zinc 30 %, nickel 10 %, fer 1 %.

Par rapport à l'argent massif qu'il tend à imiter, il possède trois avantages :

  • une plus grande dureté ;
  • une plus grande longévité ;
  • un moindre coût.

Par rapport au métal argenté il présente l'avantage d'être massif et de ne pas se corroder.

Il a été notamment utilisé dans la fabrication de couverts de table et d'autres ustensiles traditionnellement fabriqués en étain ou en argent comme les verseuses à café, etc.

Lien externe[modifier | modifier le code]