Alexis Salatko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexis Salatko
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Alexis Salatko (Alexis Wladimir Marie Salatko-Petryszcze) est un écrivain français né à Suresnes[1] le (62 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexis Salatko est le petit-fils d'un pianiste russe émigré en France après la Révolution d'octobre[2]. D'un père médecin, il a grandi à Chatou puis à Cherbourg.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Tigre d'écume, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Blanche », 1981, 289 p. (notice BnF no FRBNF34679960)
  • Le Couturier de Zviska , Paris, Presses de la Renaissance, coll. « Romans », 1984, 183 p. (ISBN 2-85616-305-X)
  • S'il pleut, il pleuvra, Paris, Presses de la Renaissance, 1987, 200 p. (ISBN 2-85616-429-3)
- prix littéraire de la vocation 1987
  • Rêves d'escales, escales de rêve suivi de Sur les rails, été 1921, Cherbourg-Octeville, France, Éditions Isoète, coll. « Rivages d’encre », 1988, 175 p. (ISBN 2-905385-14-6)
  • Vingt-deux nuances de gris, Paris, Presses de la Renaissance, coll. « Les Nouvelles françaises », 1990, 184 p. (ISBN 2-85616-551-6)
  • Bill et Bela, Paris, Presses de la Renaissance, coll. «  Les romans français », 1993, 166 p. (ISBN 2-85616-667-9)
- bourse Thyde Monnier 1993[3]
  • Notre-Dame des Queens, phot. de Guillaume Brown, hist. de Jean-Louis Libourel et Marie-Hélène Renou-Enault, Cherbourg-Octeville, France, Éditions Isoète, 1995, 85 p. (ISBN 2-905385-65-0)
  • Mauve Haviland, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Roman français », 2000, 384 p. (ISBN 2-02-035959-6)
  • Tube..., Cherbourg-Octeville, France, Éditions Isoète, 2002, 62 p. (ISBN 2-913920-25-X)
  • La fille qui hurle sur l'affiche, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Blanche », 2003, 139 p. (ISBN 2-07-076820-1)
  • Milledgeville, sanctuaire des oiseaux et des fous. Flannery O'Connor, un autoportrait, Paris, Éditions Fayard, 2004, 215 p. (ISBN 2-213-61845-3)
  • Horowitz et mon père, Paris, Éditions Fayard, 2005, 187 p. (ISBN 2-213-62265-5)
- prix Jean-Freustié 2006
- prix littéraire du Cotentin 2006
- Grand Prix Littéraire de Saint-Émilion Pomerol Fronsac 2006
- prix de la Ville de Caen 2006
- prix François-Mauriac de l'Académie française 2007 - médaille de bronze[5]
- prix de la reine Mathilde 2007

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Alexis Salatko - La France vue par les écrivains », sur lafrancevueparlesecrivains.fr (consulté le )
  2. « Fayard - Auteurs - Alexis Salatko »
  3. « Prix Thyde Monnier », sur sgdl.org (consulté le )
  4. Delphine Peras, « Alexis Salatko : Père et manque », sur L'Express.fr, (consulté le )
  5. « Alexis SALATKO - Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le )
  6. Philippe Lacoche, « Au pays de la poudre blanche », sur Le Figaro, (consulté le )
  7. « Alexis Salatko signe aux éditions Robert Laffont un roman consacré à la vie de Céline : « Céline’s band » », sur rtbf.be, (consulté le )
  8. Jean-Bernard Vuillème, « Le «polar autobiographique» d’Alexis Salatko », dans Le Temps du samedi 29 septembre 2012 (article payant, visible depuis google)

Liens externes[modifier | modifier le code]