Alexis Ragougneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexis Ragougneau
Naissance
Activité principale
dramaturge et romancier
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
théâtre, roman, roman policier

Alexis Ragougneau est un auteur de théâtre et romancier français né le .

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • Opus 77[1],[2],[3], roman, éditions Viviane Hamy, 2019
  • Niels[4], roman, éditions Viviane Hamy, 2017. Réédition en poche chez Points
  • Évangile pour un gueux[5], roman, éditions Viviane Hamy, 2016. Réédition en poche chez Points
  • La Madone de Notre-Dame[6],[7], roman, éditions Viviane Hamy, 2014. Réédition en poche chez Points
  • Selon Dante, roman, éditions de l'Amandier, 2014
  • L'Héritage, théâtre, éditions de l'Amandier, 2013
  • L'Abbaye, théâtre, éditions La Fontaine, 2012
  • Kaiser suivi de Notre Père, théâtre, éditions de l'Amandier, 2011
  • Krankenstein, théâtre, éditions La Fontaine, 2010
  • Les Îles Kerguelen suivi de Bastringue, théâtre, éditions de l'Amandier, 2009

Œuvres créées au théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Kaiser, mise en scène de Jean-Claude Idée, Centre culturel d'Uccle, Belgique
  • 2013 : Il va vous arriver quelque chose, mise en scène de Frédéric Ozier et Julie Burnier, Théâtre 2.21, Lausanne, Suisse
  • 2013 : Enquête magnétique, mise en scène de Frédéric Ozier et Julie Burnier, Festival de la Cité, Lausanne, Suisse
  • 2009 : Les Îles Kerguelen, mise en scène de Frédéric Ozier, Théâtre de la Tempête, Paris, France
  • 2008 : Krankenstein, mise en scène de Frédéric Ozier, Théâtre de l'Étoile du Nord, Paris, France
  • 2008 : Bastringue, mise en scène de Frédéric Ozier, Théâtre de l'Étoile du Nord, Paris, France
  • 2008 : Selon Marconi, mise en scène de l'auteur, Théâtre de la Tempête, Rencontres à la Cartoucherie, Paris, France
  • 2006 : La Mort du bailli Gessler, mise en scène d'Yves Burnier, Théâtre du Moulin-Neuf, Aigle, Suisse
  • 2004 : Conversations pour chaises électriques, mise en scène de l'auteur, Aktéon Théâtre, Paris, France

Traductions[modifier | modifier le code]

Alexis Ragougneau a été traduit aux États-Unis, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Suède, en Pologne et en Grèce.

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

  • Nominé pour le Prix du Polar Européen 2014 pour La Madone de Notre-Dame
  • Nominé pour le Prix du Polar Européen 2016 pour Évangile pour un gueux
  • Dans les deux premières listes du Prix Goncourt 2017 pour Niels[8]
  • Nominé pour le Prix du livre européen 2018 pour Niels
  • Finaliste du Prix Femina 2019 pour Opus 77[9]
  • Nominé pour le Prix des libraires 2020 pour Opus 77
  • Nominé pour le Prix Pelléas - Radio Classique 2020 pour Opus 77
  • Nominé pour le Prix Françoise Sagan 2020 pour Opus 77
  • Lauréat du Prix Libraires en Seine 2020 pour Opus 77

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe-Jean Catinchi, « « Opus 77 », d’Alexis Ragougneau : Chostakovitch, le tyran et le cri d’Ariane », Le Monde des livres,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2019)
  2. Alexandra Schwarzbrod, « Trio familial autour d’un clavier peu tempéré », Libération, (consulté le 28 octobre 2019)
  3. Valérie Marin La Meslée, « Alexis Ragougneau : quand la musique envenime les mœurs », Le Point, (consulté le 6 novembre 2019)
  4. Clara Dupont-Monod, « Qu'aurais-je fait en 1940 ? », Marianne,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2017)
  5. Alexandra Schwarzbrod, « Nom de gueux ! », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2017)
  6. Gilles Heuré, « Alexis Ragougneau : “Notre-Dame de Paris est à la fois très ancrée dans la réalité et un lieu de fiction.” », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2017)
  7. Bernard Lehut, « "La Madone de Notre Dame", un polar captivant dans un décor unique », RTL,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2017)
  8. « La deuxième sélection du Goncourt 2017 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2017)
  9. « Les finalistes du Femina 2019 », Livres Hebdo, (consulté le 6 novembre 2019)