Alexis Contant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contant.
Alexis Contant
Alexis Contant.jpg

Alexis Contant
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instruments

Alexis Contant, né Joseph Pierre Alexis Contant le à Montréal et mort le , est un compositeur, organiste, pianiste et professeur de musique québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexis Contant était le fils de deux talentueux musiciens amateurs. Son père était un violoniste qui a participé à un certain nombre d'ensembles musicaux et sa mère était une pianiste et sopraniste à la voix semblable à celle d'Emma Albani. Ses jeunes frère et sœur, Marie et Joseph-Albert, furent également des musiciens. Les trois enfants eurent leurs premières leçons de musique avec leur mère. À l'âge de 11 ans, Alexis Contant est devenu un élève de l'organiste et pianiste Joseph-A. Fowler quand il fut élève au collège Sainte-Marie de Montréal. Deux ans plus tard, il donna son premier récital en public. À l'âge de 17 ans, il devient l'élève de Calixa Lavallée, qui venait de rentrer de Paris. Alexis Contant voulut poursuivre des études musicales en Europe, mais son père lui interdit d'y aller, dans la crainte que la société européenne pourrait être préjudiciable à la foi religieuse d'Alexis.

Alexis Contant travailla, dès l'âge de 20 ans, comme accompagnateur pour un grand nombre d'artistes, dont le violoniste Frantz Jehin-Prume.

En 1883, Alexis Contant voyagea avec Calixa Lavallée à Boston où il a été en mesure de poursuivre des études musicales intensives avec son professeur de composition musicale, d'harmonie et de contrepoint. Il a également eu l'occasion d'assister à des opéras pour la première fois et assista à de nombreux concerts et récitals. Il a été particulièrement ému par un concert de Charles Gounod "La Rédemption". Pendant le voyage, Calixa Lavallée tomba malade et Alexis Contant fut invité à se substituer à son professeur dans plusieurs concerts, spectacles, qui lui donnaient des crises sévères de trac. Cette anxiété l'amena à renoncer à une carrière d'artiste en faveur de la composition, l'enseignement et devenir organiste d'église.

À son retour à Montréal en juin 1883, Alexis Contant est devenu un élève de l'organiste et compositeur Guillaume Couture, mais ils ne s'entendaient pas bien et il le quitta bientôt. Il décida de poursuivre des études dans la composition musicale de son propre chef, en analysant les grandes œuvres de grands compositeurs tels que Jean-Sébastien Bach, Mozart, Richard Wagner et Jules Massenet entre autres. Il a rejoint le corps professoral du collège de Montréal, où il enseigna jusqu'en 1890. Entre temps, en 1885, il prit un poste d'organiste à l'église Saint-Jean-Baptiste de Montréal, poste qu'il occupa jusqu'à sa mort plus de trente ans plus tard. De 1900 à 1918, il a enseigné au collège du Mont-Saint-Louis et de 1905 à 1917, il a enseigné en parallèle, au Conservatoire national de Montréal.

Un accident vasculaire cérébral en 1914, mit pratiquement fin à son activité de compositeur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Alexis Contant composa des musiques d'accompagnement à l'orgue pour chœurs. il compas également pour la musique de chambre et plusieurs partitions pour piano solo et orgue. Ses œuvres ont été publiées à Paris par les éditions Hamelle, Haussman, et L. Grus ; à Montréal par Archambault, Beauchemin, Joseph-Émile Bélair, AJ Boucher, L. Cardinal, Édition belgo-canadienne, J.-G. Yon et dans Le Passe-Temps.

Son œuvre la plus célèbre fut "La Lyre", jouée au Canada et en Europe. Son oratorio, "Caïn", joué le 12 novembre 1905, fut l'un des premiers écrits par un compositeur canadien. Son "Trio pour violon, violoncelle et piano", de 1907, est le plus souvent considéré comme une de ses œuvres majeures.

  • La Lyre enchantée pour piano, 1875
  • La Cavalcade pour piano à quatre mains, 1883
  • Messe en Ré Mineur, 1884
  • Messe brève en do, 1894
  • Messe en Si bémol, 1896
  • Messe No. 2, 1897
  • Tantum ergo, 1897
  • Méditation pour violoncelle et piano, 1897
  • Vive Laurier pour piano, 1897
  • L'Angélus, 1898
  • Fantaisie sur des airs canadiens pour Orchestre, 1900
  • Romance pour violoncelle et piano, 1900
  • Les Alliés: 'Grande marche héroïque' pour orchestre ou piano, 1902
  • Messe No. 3, 1902
  • Marche pontificale Pie X pour Orchestre, 1903
  • La Charmeuse pour violoncelle et piano, 1903
  • Caïn, Oratorium, 1905
  • Le Canada, cantate patriotique, 1906
  • Les Deux Âmes, 1906–09
  • Musique pour Violon, violonelle et piano, 1907
  • Trio pour Violon, violonelle et piano, 1907
  • Messe des morts, 1908
  • Messe brève en sol, 1910
  • Messe des anges
  • L'Aurore, Poème symphonique, 1912
  • Veronica ouverture d'un opéra inachevé, 1916

Liens externes[modifier | modifier le code]

[1979]. N.B.: Brochure préparée pour l'exposition, du même titre, à la Bibliothèque nationale du Canada, préparée par la Division de la musique, présentée du 14 fév. au 15 mai 1979; texte, imprimé tête-bêche, en français et en anglais.