Alexis Balthazar Henri Schauenburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schaumbourg.

Alexis Balthazar Henri de Schauenburg
Alexis Balthazar Henri Schauenburg

Naissance
Hellimer (Moselle)
Décès (à 83 ans)
Geudertheim (Bas-Rhin)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1764-1814
Distinctions Baron de l'Empire
Grand officier de la Légion d'honneur
Commandeur de Saint-Louis
Hommages nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile, 23e colonne.

Alexis Balthazar Henri de Schauenburg, né le à Hellimer (Moselle) et mort le ) à Geudertheim (Bas-Rhin), est un général français ayant servi pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire.

État Civil[modifier | modifier le code]

Fils de Balthazar de Schauenburg (1718-1788) et de Marie Charlotte du Gaillard (1725-1808). Il est par sa mère le petit-fils de Claude du Gaillard (1685-1779), Comte de Hellimer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militaire de carrière, il sert l'armée royale avant la Révolution, se montrant consciencieux, intègre et bon administrateur. Sous-lieutenant le , lieutenant , capitaine en second le , capitaine commandant le et major le . Il est fait Chevalier de Saint-Louis le et lieutenant-colonel le . Colonel le , il est promu maréchal de camp provisoire le . Confirmé dans son grade le , il combat dans l'armée du Rhin, et il est élevé au grade de général de division le .

Arrêté pendant quelques mois durant la Terreur, il est nommé inspecteur général de l'infanterie de l'armée de Rhin-et-Moselle en 1794. Il commande une des armées chargées de l'invasion de la Confédération suisse en . Commandant en chef de l'armée d'Helvétie du au , il fut remplacé par le général André Masséna. Nommé inspecteur général d'infanterie en 1806 sous Napoléon Ier, il se rallie cependant à Louis XVIII en 1814 et il est fait grand officier de la Légion d'honneur le , et commandeur de Saint-Louis le suivant. Il prend sa retraite le de la même année.

Il meurt aveugle, dans le château qu'il se fait construire à Geudertheim le .

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le père de Maximilien Joseph Schauenburg, né le près de l'Église Saint-Étienne de Strasbourg dans le Bas-Rhin de l'Alsace[1].

Il a un autre fils Pierre Rielle de Schauenburg (1793-1878)[2].

Distinctions et hommages[modifier | modifier le code]

  • Son nom est présent sur le pilier sud, 23e colonne de l'Arc de triomphe à Paris ( Orthographié Schawembourg )

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]