Alexis Balandine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balandine.
Alexis Balandine
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Père
Alexander A. Balandin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Vera Arsen'evna Balandin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
MSU Faculty of Chemistry (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Académie des sciences de Russie
Académie des sciences d'URSS (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Staline
Ordre du Drapeau rouge du Travail
Ordre de Lénine
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexis Balandine (en russe : Алексей Александрович Баландин, Alekseï Aleksandrovitch Balandine), né le à Ienisseïsk, en Sibérie, et décédé le à Moscou, est un chimiste soviétique. À partir de 1934, il est professeur de chimie à l'université de Moscou, il est élu membre de l'Académie des Sciences de l'URSS en 1946.

Biographie[modifier | modifier le code]

Balandine réalise d'importants travaux théoriques et surtout expérimentaux dans le domaine de la catalyse hétérogène. Il propose un modèle théorique universel fondé sur l'existence d'un état de transition : à la surface du catalyseur solide, les réactifs en présence forment avec celui-ci et entre eux un complexe très instable, comportant un certain nombre de liaisons mal définies, non entièrement covalentes. En collaboration avec son collègue et compatriote Nicolas Zelinsky, il effectue des recherches d’une grande portée pratique intéressant la pétrochimie : il a participé à la découverte du reformage catalytique des alcanes et cycloalcanes (ou naphtènes) d’origine pétrolière, un procédé qui permet de les transformer en hydrocarbures aromatiques, par déshydrogénation, déshydrocyclisation et déshydro-isomérisation.

Il décède à Moscou le 22 mai 1967.

Un cratère lunaire porte aujourd'hui son nom.

Bibliographie[modifier | modifier le code]