Alexis Bœuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexis Bœuf
Image illustrative de l'article Alexis Bœuf
Alexis Bœuf
Contexte général
Sport Biathlon, ski de fond
Période active 2006-2014
Biographie
Nationalité sportive Française
Naissance (31 ans)
Lieu de naissance Chambéry
Taille 1,72 m
Poids de forme 62 kg
Club CS LA Feclaz
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 0
Championnats du monde 0 3 1
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves indiv.) 1 1 2

Alexis Bœuf (né le à Chambéry) est un biathlète et un fondeur français faisant partie du club des Douanes La Féclaz[1]. Actif de 2006 à 2014, il compte une victoire en coupe du monde de biathlon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière chez les juniors est marquée par son titre mondial en relais en 2006 à Presque Isle. Il lance le relais français lors de l'épreuve et devient champion du monde juniors lorsque Vincent Jay, le dernier relayeur français, franchit la ligne d'arrivée avec près de 10 secondes d'avance sur le relais russe[2].

Devenant membre de l'équipe de France, il obtient son premier podium individuel en Coupe du monde le en terminant troisième de l'épreuve individuelle d'Antholz. Il ne participe pas aux épreuves de biathlon des Jeux olympiques mais il est remplaçant au sein de l'équipe de France[3].

Un an plus tard, il remporte sa première course de coupe du monde le en terminant premier de la poursuite à Presque Isle, sur le même site où il a été champion du monde juniors en 2006. Neuvième du sprint disputé deux jours auparavant, il prend le départ de l'épreuve avec près d'une minutes 15 secondes de retard sur Arnd Peiffer[4]. Il remonte l'ensemble des concurrents et remporte l'épreuve malgré deux fautes au tir avec 10 secondes d'avance sur Ivan Tcherezov[5]. Il devient ainsi le septième Français[note 1] à remporter une épreuve de coupe du monde[3].

Il dispute une épreuve de coupe du monde de ski de fond à Davos, en sprint style libre. Il est sélectionné pour disputer les championnats du monde de ski nordique 2011 d'Oslo[1], toujours sur la discipline du sprint. Ne se fixant pas définitivement sur une discipline, il déclare : « Je n'ai jamais choisi entre les deux disciplines. Pour moi, je fais du ski. Que ce soit avec une carabine ou pas. »[3]. Il est éliminé dès les qualifications du sprint avec le trente-cinquième temps des engagés[6]. Quelques jours plus tard, il remporte la médaille de bronze du relais mixte des championnats du monde de biathlon[7].

Il n'arrive pas à retrouver le podium en 2011-2012. Lors des championnats du monde 2012, il décroche une neuvième place en sprint avant d'être le lendemain dix-huitième de la poursuite. 52e de l'individuelle à plus de 4 minutes du vainqueur Jakov Fak, il est le troisième relayeur lors de l'épreuve du relais masculin. Prenant son relais en tête de la course, la France l'est également au sortir de son relais et se classe finalement deuxième[8].

87e du sprint d'Hochfilzen, deuxième étape de la Coupe du monde de biathlon 2014-2015, il annonce après cette épreuve qu'il arrête sa carrière[9].

La chaîne de télévision L'Équipe 21 retransmet à partir de l'édition 2015-2016 la Coupe du monde de biathlon. Alexis Bœuf, ainsi que Gilles Marguet et Florence Baverel-Robert sont recrutés comme consultants pour assurer les commentaires des épreuves[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Russie Sotchi 2014
Sprint -
Poursuite -
Individuelle 82e
Mass start -
Relais 8e
Relais mixte -
Légende : — : n'a pas participé à l'épreuve

Championnats du monde de biathlon[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk 2011 Drapeau : Allemagne Ruhpolding 2012 Drapeau : République tchèque Nove Mesto 2013
Sprint 10 km 70e 9e 6e
Poursuite 12,5 km (non qualifié) 18e 8e
Mass start 15 km 15e 28e
Individuelle 20 km abandon 52e 27e
Relais 4 × 7,5 km 12e Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'argent, monde Argent
Relais 2 × 6 + 2 × 7,5 km mixte Médaille de bronze, monde Bronze Médaille d'argent, monde Argent
Légende :
— : pas de participation à l'épreuve.

Championnats du monde de ski nordique[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Norvège Oslo 2011
Poursuite 30 km
Sprint individuel 35e
Sprint par équipe
15 km classique
50 km libre
Relais 4 × 10 km

Coupe du monde de biathlon[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général final : 17e en 2013.
  • 4 podiums individuels dont 1 victoire.
  • 12 podiums par équipes dont 3 victoires.
Année Classement général final
2007-2008 76e
2008-2009 82e
2009-2010 53e
2010-2011 18e
2011-2012 23e
2012-2013 17e
2013-2014 40e

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Sprint Poursuite Individuelle Mass start Total
2010-2011 Drapeau : États-Unis Presque Isle 1
Total 0 1 0 0 1

(état au 5 mars 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « SKI DE FOND/MONDIAUX A OSLO - Alexis Bœuf dans la sélection », sur skichrono.com (consulté le 6 février 2011)
  2. « JUNIOR/YOUTH WORLD CHAMPIONSHIPS - Presque Isle, ME (USA) », sur services.biathlonresults.com (consulté le 6 février 2011)
  3. a, b et c Marc Ventouillac, « Bœuf, premier choix », L'Équipe, no 20664,‎
  4. « E.ON IBU WORLD CUP BIATHLON 7 - Presque Isle, ME (USA) - Men 10 km Sprint », sur services.biathlonresults.com (consulté le 6 février 2011)
  5. « E.ON IBU WORLD CUP BIATHLON 7 - Presque Isle, ME (USA) - Men 12.5 km Pursuit », sur services.biathlonresults.com (consulté le 6 février 2011)
  6. « Barthélémy échoue en demie », sur lequipe.fr (consulté le 2 mars 2011)
  7. « Du bronze pour commencer », sur eurosport.fr (consulté le 3 mars 2011)
  8. François-Xavier Rallet, « L'argent rageant pour les Bleus », sur eurosport.fr,
  9. J-P.B, « Alexis Bœuf met un terme à sa carrière », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  10. Mirko Hominal, « Biathlon : le dispositif de l'Equipe 21 », sur ski-nordique.net,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :