Alexeï Seniavine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seniavine.
Alexeï Seniavine
A. N. Senyavin by Rokotov.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Enfants
Catherine Séniavina
Maria Senyavina (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski (d)
Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de Saint-Vladimir de 1re classe (d)
Ordre de Saint-AndréVoir et modifier les données sur Wikidata

Alexeï Naoumovitch Seniavine (en russe : Алексей Наумович Сенявин), né le , décédé le , était amiral de la Marine impériale de Russie et membre du Conseil de l'Amirauté et il était le fils de l'amiral Naoum Seniavine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexeï Naoumovitch Seniavine débuta sa carrière dans la marine impériale de Russie en 1734 au grade d'adjudant. Il prit part à la Guerre russo-turque de 1737-1739 dans la flottille Dniepr. Au terme de ce conflit, il fut affecté à la flotte de la Baltique. Au plus fort de la guerre de Sept Ans (1754-1763), il commandait un navire de bataille pendant le blocus de Kolberg. En 1762, il quitta l'armée au grade de capitaine (1er rang).

La carrière d'Alexeï Seniavine coïncida avec le règne de Catherine II (1762-1796). En 1766, il fut rappelé et promu au grade de kontr-admiral et nommé trésorier général du Collège de l'Amirauté (1766) et en 1768 commandant de la l'escadre de Kronstadt. La Russie préparant le conflit contre la Turquie (guerre russo-turque de 1768-1774), l'impératrice lui confia la construction de différents navires de guerre dans les chantiers navals placés sur les rives du Don. Les navires furent donc en mesure d'accéder à la mer Noire et à la mer d'Azov. Cette flottille militaire du Don fut donc censée interagir avec les forces terrestres russes basées sur les côtes de Crimée. L'amiral Seniavine fit donc construire un certain type de navires pouvant naviguer et combattre dans le même temps les Turcs.

En 1771, cette flottille fut construite et envoyée à Taganrog afin de venir en aide aux troupes d'occupation en Crimée. En 1773, il fut nommé commandant de cette flottille et réussit à combattre les Ottomans en mer et bloquer leur accès à la mer d'Azov par la prise de Yeni-Kale et de Kertch. En 1774, il repoussa l'attaque de la flotte ottomane dans le détroit de Kertch qui battit en retraite et subit de lourdes pertes. Grâce à l'action de la flottille du Don, la Russie put signer l'avantageux traité de Küçük Kaynarca le 21 juillet 1774. Les Ottomans cédèrent une partie de la région de Yedisan (région située entre le Dniepr et le Boug du sud) avec le port de Kherson qui donna à la Russie son premier accès direct à la mer Noire. Par ce traité, la Turquie cédait également les ports de Kertch, Yenikale et la région de Kabardie dans le nord du Caucase. Ainsi la Grande Catherine réalisa le rêve de Pierre le Grand.

En raison de ses excellents services rendus à couronne impériale, Seniavine fut promu au grade de vitse-admiral (1769), puis amiral (1775), il lui fut remis l'Ordre de Sainte-Anne et l'Ordre de Saint-Alexandre Nevski. En 1788, il quitta l'armée pour raison de santé.

De retour en 1794, Alexeï Naoumovitch Seniavine fut admis comme membre de l'Amirauté.

Famille[modifier | modifier le code]

Sa fille, de son mariage avec Anne-Élisabeth von Braude (1733-1766), Marie (1762-1822), dame d'honneur préférée de Catherine II, était l'épouse du prince Alexandre Lvovitch Narychkine, et son autre fille, Catherine (1764-1784), celle du prince Semion Romanovitch Vorontsov. Il eut aussi deux autres filles, Anastasie, épouse Nelidov, Anne (1768-1820) et un fils Grigori (1767-1831)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]