Alexandre de Roes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre de Roes
Naissance vers 1225
Cologne
Décès
Nationalité Saint-Empire romain germanique
Profession
Activité principale

Alexandre de Roes (vers 1225 - 1288) est un chanoine allemand théoricien de la politique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Alexandre de Roes est issu d'une riche famille de Cologne. Chanoine de la collégiale de Sainte-Marie-du-Capitole de Cologne, on le retrouve à Rome vers 1280 où il serait proche du cardinal Jacopo Colonna[1].

Alexandre de Roes prône dans ses écrits un partage ré-équilibré des pouvoirs entre la papauté, le Saint-Empire romain germanique et le Royaume de France à un moment où la France s'affirme comme la principale puissance européenne. Il propose une division tripartite dans l'ordre terrestre. Le regnum devrait ainsi revenir aux allemands, le sacerdotium aux romains et les Arts libéraux (trivium et quadrivium) aux français[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Memoriale de prerogativa Romani imperii (1281)
  • Noticia seculi (1288)
  • Pavo figuralis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Heullant-Donat Isabelle (dir.), Éducation et cultures. Occident chrétien XIIe-mi XVe siècle, Atlande, 1999, p. 418.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]