Alexandre de Ferrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre de Ferrière
Titre de noblesse
Marquis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Charles Alexandre Leblanc de Ferrière, né le 18 octobre 1771 à Bar-sur-Seine[1],[2],[3] et mort le 23 février 1848 à Paris 8e[4],[5], est un auteur dramatique, journaliste, imprimeur-lithographe, éditeur et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Imprimeur et directeur de L'Arlequin, journal de pièces et de morceaux (1799), journaliste au quotidien Le Monde (1796-1798), chef du bureau de statistique au ministère de l'Intérieur (1803), responsable des Annales de statistique française et étrangère (1803-1804) et des Archives statistiques de la France (1804-1805), rédacteur de l'Analyse de la statistique générale de la France publiée par le ministère de l'Intérieur (1803-1804), il est l'auteur d'un Annuaire de Paris et des environs, édité en 1838.

Ses pièces de théâtre ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes des XVIIIe-XIXe siècles : théâtre de l'Ambigu, théâtre de la Gaîté, théâtre Le Temple, théâtre du Vaudevilleetc..

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1797 : Arlequin-décorateur, comédie-parade en 1 acte et en prose, mêlée de vaudevilles, avec Nicolas Gersin et Antoine Année, au théâtre du Vaudeville (25 août)
  • 1802 : Esther, mélodrame en 3 actes, à grand spectacle, mêlé de chants et de danses, avec Aristide Plancher de Valcour, au théâtre de l'Ambigu-Comique (18 novembre)
  • 1805 : Holkar et Palamys, ou les Anglais dans l'Indoustan, pantomime en deux actes, à grand spectacle, ornée de combats de terre et de mer, avec ballets et évolutions, au théâtre des Variétés (13 mai)
  • 1807 : Un Conte des mille et une nuits, opéra-comique en un acte et en prose, musique de Charles-François Plantade, au théâtre royal de La Haye (5 avril)
  • 1810 : Grotius, ou le Fort de Loevesteen, mélodrame historique en 3 actes et à spectacle, musique d'Adrien Quaisain[6], au théâtre de l'Ambigu-Comique (20 mars)
  • 1811 : Favart à Bruxelles, comédie-vaudeville en 1 acte, en prose, au théâtre du Vaudeville (30 janvier)
  • 1812 : Arlequin-Lucifer, ou Cassandre alchimiste, folie en 1 acte mêlée de couplets, avec Richard Fabert, au théâtre du Vaudeville (27 juillet)
  • 1812 : Amour et loyauté, ou le Mariage militaire, comédie en 1 acte, mêlée de couplets, avec Richard Fabert, au théâtre du Vaudeville (8 août)
  • 1813 : Archambaud, ou Amour et devoir, mélodrame en 3 actes, en prose, au théâtre de l'Ambigu-Comique (24 avril)
  • 1813 : La Coutume écossaise ou Le Mariage sur la frontière, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Charles Rondeau, au théâtre de la Gaîté (19 mai)
  • 1814 : Les Trois talismans, mélodrame en 3 actes et à grand spectacle, musique de Girard de Propiac[7] et Leblanc, au théâtre de la Gaîté (9 mars)
  • 1816 : Éléonore de Lusignan, mélodrame en 3 actes, avec Jean-Edme Paccard[8], musique d'Adrien Quaisain et Renat fils[9], au théâtre de l'Ambigu-Comique (8 juin)
  • 1816 : Le Mariage sous d'heureux auspices, vaudeville en 1 acte, pour les fêtes du mariage de S.A.R. le duc de Berry, avec Aimé Desprez, au théâtre de l'Ambigu-Comique (15 juin)
  • 1816 : Marguerite de Strafford, ou le Retour à la royauté, mélodrame en 3 actes, en prose et à spectacle, avec Aimé Desprez, au théâtre de l'Ambigu-Comique (21 août)
  • 1817 : Hassem, ou la vengeance, mélodrame en 3 actes, musique de M. Leblanc, au théâtre de la Gaîté (22 avril)
  • 1817 : Inès, ou les Devoirs d'un roi, mélodrame en 3 actes et à spectacle, musique de M. Uell[10] et Leblanc, au théâtre de la Gaîté (26 août)
  • 1818 : L'Incendie du village, ou les Représailles militaires, mélodrame en 3 actes, à spectacle, musique de M. Uell, avec Jean-Baptiste Dubois, au théâtre de la Gaîté (11 juin)
  • 1819 : Grégoire à Tunis, ou les Bons effets du vin, vaudeville en 1 acte, avec Aimé Desprez, au théâtre de l'Ambigu-Comique (29 décembre)
  • 1822 : L'Actrice en voyage, vaudeville en 1 acte, avec Gabriel Caron de Morcourt[11] et Gaspard Tourret, au théâtre des Variétés (3 octobre)
  • 1822 : Les Deux baillis, ou le Mariage par procuration, comédie en 1 acte, en prose, au théâtre du Panorama-Dramatique (8 décembre)
  • 1825 : La Fille du musicien, drame en 3 actes, imité de Schiller, avec Edmond Crosnier, au théâtre de la Porte-Saint-Martin (10 décembre)
  • 1831 : L'Hôtel des princes, opéra-comique en 1 acte, musique d'Eugène Prévost, au théâtre de l'Ambigu-Comique (23 avril)
  • 1834 : Jane Gray, drame en 3 actes et 5 tableaux, musique de Jean-François Bellon, précédé du 6 juillet 1553, prologue en 1 acte, au théâtre des Délassements-Comiques (4 novembre)
  • 1838 : Les Étouffeurs, drame en 2 actes, avec Charles Foliguet, au théâtre le Temple (27 novembre)
  • 1842 : Lequel ?, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Louis Berthier[12]

Varia[modifier | modifier le code]

  • 1803 : Analyse de la statistique générale de la France, 2 volumes in-8 (novembre)
  • 1806 : Un Voyage à Versailles, Paris, Colnet, 2 volumes in-8
  • 1811 : Charlemagne, ou les Grands jours de l'Empire français, poème épique, chez Mme Masson, libraire-éditeur à Paris (mai)
  • 1816 : Opinion sur le divorce considéré sous le rapport de la religion et des mœurs, Paris, imprimerie de Porthmann, 1 volume in-8 (avril)
  • 1818 : Les Deux ambitions, roman, chez Alexis Eymery et chez Delaunay, libraires à Paris, 1 volume in-8 (septembre)
  • 1825 : La Comtesse de Tarascon, ou Dix années d'absence, anecdote du XIIIe siècle, Paris, imprimerie de Sétier, 2 volumes in-12
  • 1837 : Annuaire de Paris et de ses environs dans un rayon de dix lieues, Paris, Vve Dondey-Dupré, 1 volume in-8
  • 1838 : Paris et ses environs, description historique, statistique et monumentale, chez Maison, éditeur à Paris, 1 volume in-8 (avril)
  • 1845 : Introduction à l'étude philosophique de la phrénologie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de baptême (vues 33-35/240). Archives départementales de l'Aube en ligne, registres paroissiaux de Bar-sur-Seine, registre BMS 1771-1774.
  2. Article Leblanc de Ferrière Charles, Alexandre. Dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIX e siècle, éditions en ligne de l'Ecole nationale des chartes, disponible sur Gallica.
  3. Article Blanc de Ferrière (de). Nobiliaire universel de France, 1872-1878, tome 12, p. 22, disponible sur Gallica.
  4. Fiche de décès n° 30/51. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil reconstitué du 8ème arrondissement (ancien).
  5. Liste des Auteurs et Compositeurs décédés qui ont fait partie de la Société. Annuaire de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, exercices 1869-1872, p. 325, disponible sur Gallica.
  6. Le compositeur Adrien Quaisain (1766-1828) fut le chef d'orchestre du théâtre de l'Ambigu-Comique pendant 20 ans de 1799 à 1819, année pendant laquelle une attaque de paralysie le contraindra à se retirer de la scène musicale.
  7. Catherine-Joseph-Ferdinand Girard de Propiac (1760-1823) connu également sous le nom de Girard-Propiac, est un compositeur, écrivain et traducteur (de l'allemand et du grec ancien).
  8. Jean-Edme Paccard (1777-1844) était surtout connu comme acteur et romancier. Il est le père de l'architecte Alexis Paccard (1813-1867), Grand prix de Rome en 1841.
  9. On ne sait pratiquement rien de Renat fils (prénom inconnu) sinon qu'il a été violoncelliste au théâtre de l'Ambigu-Comique et au Théâtre-Italien sous la Restauration. On en sait pas plus sur son père, dit Renat père, qui lui était violoniste.
  10. Egalement connu sous le nom de M. Uel ou de M. Huel, voire sous celui de M. Lélu, on le retrouve comme compositeur de musique de scène dans quelques mélodrames représentés au théâtre de la Gaîté [1].
  11. Gabriel Caron, dit Caron de Morcourt, est également l'auteur de Louise ou l'Heureux retour, drame en un acte représenté en avril 1832 au théâtre du Panthéon.
  12. Louis Berthier est un des pseudonymes utilisé par Pierre Tournemine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Marie Quérard, La France littéraire, ou Dictionnaire bibliographique des savants, 1829, p. 114
  • Jean-Dominique Mellot et Élisabeth Queval, avec la collaboration d'Antoine Monaque, Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810), Service de l'Inventaire rétrospectif des fonds imprimés de la Bibliothèque nationale de France, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]