Alexandre de Bernay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Alexandre de Paris (coiffeur)
Alexandre de Bernay
BLV 013 Li Romans d Alixandre.pdf

Édition allemande de 1846.

Naissance
Nationalité
Activité

Alexandre de Bernay, dit aussi Alexandre de Paris (parce qu’il vécut à Paris), est un écrivain normand du XIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Bernay en Normandie, Alexandre commença à se faire connaître avec Élène, mère de Saint Martin, Brison ainsi que le roman d’Atis et Porphylias qu’il affirme avoir traduit du latin. Il continua également, de pair avec Thomas de Kent, l’œuvre commencée notamment par Albéric de Pisançon et par Lambert le Tort (Li Romans d’Alixandre), traduite ou plutôt inspirée de Quinte-Curce, de la vie du conquérant macédonien faussement attribuée à Callisthène et de l’Alexandriade de Gautier de Châtillon. Le succès durable de ce texte contribua à celui du vers dodécasyllabe qui fut, de là et à partir du XVe siècle, nommé alexandrin[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Le Roman d'Alexandre, Éd. Laurence Harf-Lancner ; Edward Cooke Armstrong, Paris, Livre de Poche, 1994 ISBN 2-253-06655-9
  • L'Ystoire de la belle Helayne de Constantinople, mère de Saint Martin de Tours en Touraine, et de Saint Brice, son frère, Éd. Jean Wauquelin ; Joseph Van den Gheyn, Bruxelles, Vromant, 1913

Rue à son nom[modifier | modifier le code]

  • La rue Alexandre, à Bernay, se situe derrière l'église Sainte-Croix et dessert le presbytère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Harf-Lancner 2008, p. 70-71.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pierre René Auguis, Les Poètes françois, depuis le XIIe siècle jusqu’à Malherbe, Paris, Crapelet, 1824
  • Alfred Foulet, The Medieval French roman d’Alexandre Paris, PUF, 1976
  • Catherine Gaullier-Bougassas, Les Romans d’Alexandre : aux frontières de l’épique et du romanesque, Paris, Champion, 1998 ISBN 2-85203-678-9
  • Laurence Harf-Lancner, « De l'histoire au mythe épico-romanesque : Alexandre le Grand dans l'Occident médiéval », dans Michèle Guéret-Laferté, Daniel Mortier, D'un genre littéraire à l'autre, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre,‎ , 359 p. (ISBN 9782877754460), p. 63-74

Liens internes[modifier | modifier le code]