Alexandre Volinine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Alexandre Volinine
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité

Alexandre Emelianivitch Volinine (en russe : Александр Емельянович Волинин) est un danseur russe né à Moscou le et mort à Paris le .

Volinine étudia à l’école de ballet de Moscou, sous la direction de Vassili Tikhomirov[1].

Il danse au Théâtre Bolchoï dès 1901 et y interprète, comme soliste, les grands rôles du répertoire de Marius Petipa ainsi que plusieurs ballets d’Alexandre Gorski[1].

En 1910 il rejoint les Ballets russes de Serge de Diaghilev, puis poursuit sa carrière par des tournées internationales.

Il est le partenaire de Lydia Lopokova (1910-1911), d’Adeline Genée (1912-1913), de Lydia Kyakcht (1913) et d’Anna Pavlova (1914-1925).

En 1926, il se fixe à Paris et fonde au premier étage de l’hôtel particulier de Théodore et Tamara d’Erlanger (132 avenue de Villiers) une école dont sont notamment issus Zizi Jeanmaire, Jean Babilée, Serge Golovine, David Lichine, Wladimir Skouratoff, Tatiana Riabouchinska[2], Serge Peretti et George Skibine.

Début juin 1940, fuyant l’avancée des troupes allemandes, il s’installe à Biarritz et ouvre un cours. L’année suivante et jusqu’en 1944, les leçons sont données rue Joseph Petit au domicile familial de Gina Bartissol, professeur de danse à Biarritz. À la Libération, souhaitant vivre durablement sur la Côte basque, Alexandre Volinine créé en plus de Biarritz des classes à Bayonne et Saint-Jean-de-Luz avant de remonter à Paris. Il est enterré au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois[3].

Son nom a été donné en 1984 au Prix Volinine récompensant les jeunes chorégraphes en France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les biographies des figures du ballet.
  2. Tatiana Riabouchinska (May 23,1917 – August 24, 2000).
  3. 241 notices sur les 5220 tombes que compte le cimetière, en 2 volumes / 2 langues : Amis de Ste Geneviève des Bois et ses environs, La Nécropole russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, t. 1, Evry, Vulcano Communication, (ISBN 978-2-9524786-1-8) et traduit en russe par Anastasia de Seauve : Общество друзей истории Сент-Женевьев-де-Буа и его окрестностей, пер. с франц. Анастасия де Сов, Русский некрополь Сент-Женевьев-де-Буа, t. 2, Evry, Vulcano Communication,‎ .