Alexandre Vassiliev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vassiliev.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aleksandr Vasilyev.
Alexandre Vassiliev en 2010.

Alexandre Vassiliev (en russe : Александр Васильев), né le à Moscou, est un journaliste, écrivain et historien (spécialisé dans l'espionnage) russe. Il est connu pour ses ouvrages Spies: The Rise and Fall of the KGB in America[1], écrit conjointement avec John Earl Haynes et Harvey Klehr, et The Haunted Wood: Soviet Espionage in America: the Stalin Era[2], écrit conjointement avec Allen Weinstein.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de la section internationale de la faculté de journalisme de l'Université d'État de Moscou en 1984.

En 1984 et 1985, il a travaillé au département international du quotidien Komsomolskaïa Pravda. Il est devenu étudiant à l'Institut du Drapeau rouge du KGB en 1985, dont il sort diplômé en 1987.

Vassiliev a travaillé pour le compte du Premier département (américain) de la Première direction générale du KGB de l'URSS de 1987 à 1990. En février 1990, il a démissionné du KGB pour des raisons morales et politiques, et a recommencé à travailler pour le compte de la Komsomolskaïa Pravda, où il a fait des reportages et tenu une chronique dont les sujets portaient régulièrement sur les affaires internationales et l'espionnage.

De 1991 à 1993, il a préparé et animé plusieurs épisodes d'émissions politiques pour Kanal pervy (Première chaîne) appartenant à la télévision russe basée à Ostankino.

Vassiliev a participé à un projet conjoint du Crown Publishing Group, filiale de Random House, et de l'Association of Retired Intelligence Officers of the KGB (ARIO) de 1993 à 1996. Il est coauteur des ouvrages The Haunted Wood: Soviet Espionage in America: the Stalin Era et Spies: The Rise and Fall of the KGB in America qui s'appuient sur ses recherches dans les archives du KGB.

Vassiliev a déménagé avec sa famille à Londres en 1996.

En 2001, devant la High Court of Justice à Londres, Vassiliev a poursuivi Frank Cass & Co. pour diffamation. Cass publie le journal Intelligence and National Security, lequel avait publié, en automne 2000, l'article Venona and Alger Hiss de John Lowenthal[3]. Vassiliev a perdu sa cause, mais le juge a ordonné que certaines rectifications soient apportées à l'article de Lowenthal[4].

En mai 2009, Vassiliev a remis ses notebooks, plus de mille pages de notes qu'il a prises alors qu'il parcourait les archives du KGB, à The Woodrow Wilson International Center for Scholars[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Earl Haynes, Harvey Klehr et Alexander Vassiliev, Spies: The Rise and Fall of the KGB in America, 2009, Yale University Press. (ISBN 978-0-300-12390-6)
  2. (en) Allen Weinstein et Alexander Vassiliev, The Haunted Wood: Soviet Espionage in America: the Stalin Era, 1999, Random House. (ISBN 978-0-679-45724-4)
  3. (en) John Lowenthal, "Venona and Alger Hiss", 2000.
  4. (en) High Court of Justice, « Alexander Vassiliev vs Frank Cass »,
  5. (en) Alexandre Vassiliev, « The Vassiliev Notebooks », Cold War International History Project, (consulté le 16 mai 2009)
  6. (en) ScuttleMonkey, « KGB Material Released By Cold War Project, Available Online », slashdot,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]