Alexandre Thomas Francia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Francia.
Page d’aide sur l’homonymie Ne doit pas être confondu avec François Louis Thomas Francia, son père.
Alexandre Thomas Francia
Charles Baugniet08.jpg
Portrait[N 1] d'Alexandre Francia gravé par Charles Baugniet[N 2](Bruxelles, 1814 - Sèvres, 1886).
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Père

Alexandre Thomas Francia, né le à Londres et mort le à Bruxelles, est un artiste peintre français du XIXe siècle.

Peintre et aquarelliste[modifier | modifier le code]

Fils du peintre paysagiste et aquarelliste français François Louis Thomas Francia, Alexandre Francia est comme son père un peintre et aquarelliste reconnu, spécialisé dans les marines. Il mène une carrière internationale, exposant au Salon dès 1835 à Paris, puis à Londres, Vienne (où il est médaillé à l'exposition de 1873), Anvers et Bruxelles. Fixé en Belgique, il est fait chevalier de l'Ordre de Léopold au titre de ses mérites artistiques.

Signature : AFranciaSignature

Œuvres[modifier | modifier le code]

Retour de pêche[N 3] Ce tableau illustre le talent de ce peintre apprécié pour ses marines aux compositions équilibrées. Francia exprime avec aisance le caractère sauvage des côtes du Nord. La couleur verte de la mer se modifie en bleu intense au fur et à mesure que l'on s'éloigne du bord.
  • Pêcheurs sur la jetée
  • Retour de pêche (voir illustration)
  • Le navire Fanny
  • View of Loch Katrine
  • Vue des environs de Venise
  • Péniche sur un canal en Hollande
  • Scène de port au soir couchant
  • Naufrage du bateau pêcheur de Saint-Pierre de Dieppe à Calais, le
  • Échouement du Véloce
  • Une prise sur le canal de Guines
  • Lac de Montagne en Italie et pêcheurs[1]
  • Bord de mer à marée basse (1842)[2]
  • Port de Calais, la jetée ouest et le Fort rouge[3]

Musées[modifier | modifier le code]

Les œuvres d'Alexandre Thomas Francia sont conservées dans plusieurs musées :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages généraux mentionnant l'œuvre d'Alexandre Thomas Francia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lithographie, 37 × 31,5 cm, signée et datée 1836, Legs Wittert (1903), inventaire no 3379
  2. Charles Baugniet fut le graveur des premiers timbres belges, voir les articles Léopold Ier de Belgique (timbre) et Épaulettes (timbre)
  3. Collection privée

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vente d'un tableau d'Alexandre Francia », sur art-richelieu.fr (consulté le 26 mars 2017)
  2. « Mobilier et Objets d'Art chez Mercier & Cie, Lille », sur mercier.auction.fr (consulté le 26 mars 2017)
  3. a et b « Vision romantique des côtes de la manche : dossier pédagogique » [PDF], sur dieppe-production.s3.amazonaws.com, Château-Musée de Dieppe, exposition de novembre 2011 (consulté le 26 mars 2017)
  4. « Notice bibliographique d'Emmanuel Bénézit : Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d'écrivains spécialistes français et étrangers », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 26 mars 2017)