Alexandre Thibaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thibault.
Alexandre Thibaut
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Religion
Membre de

Anne Alexandre Marie Thibault (1747-1813) était un prêtre et un député favorable à la Constitution civile du clergé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Homme politique, né à Ervy-le-Châtel le 8 septembre 1747; mort à Paris le 26 février 1813. Il était bachelier en théologie de la faculté de Paris, curé de la paroisse Saint-Clair de Souppes-sur-Loing et député du clergé du bailliage de Nemours aux États généraux de 1789.

Avant même la convocation des États Généraux par le Roi, il avait adressé à Necker, au nom des curés du diocèse de Sens, une lettre plaidant pour la représentation du bas-clergé portion la plus nombreuse du clergé de France.

Il était proche de ses paroissiens du tiers état, et, le , il fraternisa avec les représentants de cet ordre : le célèbre tableau de David, conservé à la galerie nationale du Jeu de Paume, le représente donnant l'accolade au député du Tiers-État Reubell.

Plus tard, l'almanach des députés fit son éloge : Nous ne dirons pas seulement de M. Thibault, comme tant de bons curés obscurs, c'est un pasteur respectable, un bien honnête homme : nous dirons en outre, c'est un homme vertueux, un curé instruit, un Prêtre-citoyen.

Seul parmi les élus du clergé du futur département de Seine-et-Marne, il prêta serment à la Constitution civile du clergé ; il fut élu évêque constitutionnel du diocèse du Cantal et sacré à Paris le . Il démissionna en 1793.

Jusqu'en 1797, il fut membre du Conseil des Cinq-Cents. Après cette date, il devint régisseur des Octrois de Paris. Le département de Loir-et-Cher l'élut à nouveau au Conseil des Cinq-Cents en 1799. Il favorisa le coup d'État du 18 brumaire et fut nommé membre du Tribunat. Sa franchise déplut au Premier Consul et il fut obligé de démissionner.

Sources[modifier | modifier le code]