Alexandre Romanès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouglione.
Alexandre Romanès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Alexandre Bouglione
Nationalité
Activités

Alexandre Romanès, né à Paris en 1951, est une personnalité du monde du cirque et un poète tzigane. Il est le cofondateur du cirque tzigane Romanès, avec sa femme Délia Romanès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la famille gitane Bouglione, célèbre famille du monde du spectacle, fils de Firmin Bouglione dont il se refuse à porter le nom de naissance pour des raisons de mésentente familiale[1], il entame dès sa jeunesse une carrière dans le monde du cirque : équilibriste sur échelle, dompteur de fauves[2]. Par la suite, il quitte le cirque familial, déçu par la tournure prise par ce dernier, qui n'incarne plus suffisamment à ses yeux les valeurs du cirque et, surtout, de la culture tzigane et gitane[2]. En 1972, il rencontre Lydie Dattas[3] qu'il épouse. Il fait la connaissance, en 1976, de Jean Genet, duquel il devient très proche.

En 1994, il fonde le Cirque Romanès - premier cirque tzigane du continent européen[2]. Délia Romanès, chanteuse tzigane ayant fui la Roumanie[4], accompagne le spectacle du cirque avec son orchestre tzigane des Balkans. Avec leurs six enfants, ainsi qu'avec leurs 6 petits-enfants, ils voyagent et font connaitre au mieux la culture tzigane et gitane en France ainsi qu'à l’étranger.

En 2005, il interprète avec sa troupe des musiques tziganes dans le long métrage Les Amants réguliers de Philippe Garrel (source : générique).

Il est également l'auteur de trois recueils de poèmes consacrés à la culture tzigane[5].

Alexandre Romanès reçoit la légion d'honneur le mercredi 9 novembre 2016, par la ministre de la Culture Audrey Azoulay sous le chapiteau en marge de leur spectacle et devant le public. C'est la première fois qu'un Tsigane reçoit une telle distinction. Il a été officiellement décoré le 14 juillet 2016[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. France Inter 29/10/2017
  2. a, b et c Site de France Inter
  3. Olivier Germain-Thomas, « Lydie Dattas, écrivain », France Culture,‎ (lire en ligne)
  4. « Délia Romanès : "le cirque Romanès, c'est l'arène du spectacle" », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  5. « Jean Genet, le contesté, l'incontestable (3/10). L'attirance du cirque. », FranceCulture.fr, mis en ligne le 17 novembre 2010.
  6. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]