Alexandre Postel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexandre Postel
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (41 ans)
Colombes
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Alexandre Postel, né le à Colombes, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Alexandre Postel naît à Colombes, en région parisienne, en 1982[1]. Son père est français et sa mère anglaise[2].

Il est diplômé de l'École normale supérieure de Lyon.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Alexandre Postel est professeur de lettres en classe préparatoire à Paris[3]. Il exerce également à la Sorbonne[2].

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Il reçoit en 2013 le prix Landerneau de la découverte ainsi que le Prix Goncourt du premier roman pour Un homme effacé, paru aux éditions Gallimard. Le livre raconte l'histoire d’un professeur de philosophie se retrouvant accusé de pédophilie[3]. Le roman reçoit également le prix Québec-France en 2015[4].

En 2015 sort son deuxième roman, L'ascendant. Le livre évoque la mort du père du narrateur et ses comportements déviants auxquels le premier finit par s'associer[4],[5]. En 2023, Le successeur, le thriller du réalisateur Xavier Legrand, s'inspire du roman d'Alexandre Postel[6]. L'auteur remporte le prix du deuxième roman[7].

En 2016 est publié Les deux pigeons, racontant l'histoire d'un couple de jeunes adultes qui tente de donner un sens à sa vie[8],[9].

En 2020, Alexandre Postel participe à la collection Tracts des éditions Gallimard qui donne la parole aux écrivains pendant le confinement[10]. La même année parait son quatrième roman, Un automne de Flaubert. « Alexandre Postel produit une réussite stylistique achevée en imaginant avec une délectation documentée un à-côté breton de la vie de Gustave Flaubert. » écrit le journal La Croix. Le livre invente en effet la vie de Gustave Flaubert, âgé de 53 ans, en proie aux soucis financiers et à l'absence d'inspiration[11]. Il remporte le Prix Cazes 2020[12].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ouest-France, « Prix du 2e roman : Alexandre Postel lauréat », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  2. a et b « Alexandre Postel », sur Evene.fr, (consulté le )
  3. a et b « Alexandre Postel, Goncourt du premier roman », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  4. a et b Josée Lapointe, « Alexandre Postel: descentes aux enfers », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Marie-France Bornais, « Un cauchemar à la Edgar Allan Poe », sur Le Journal de Québec, (consulté le )
  6. François Lévesque, « «Le successeur»: de père en fils infâmes », sur Le Devoir, (consulté le )
  7. Alexandre Postel, lauréat du Prix Littéraire du 2e roman 2016 sur le site de « Lecture en tête » le 30 janvier 2016.
  8. « Critique Avis Les deux pigeons de Alexandre Postel | Romans Culture-Tops », sur www.culture-tops.fr (consulté le )
  9. « "Les deux pigeons" d'Alexandre Postel : radiographie d'un couple trentenaire loin, très loin des clichés sur la jeunesse », sur France Inter, (consulté le )
  10. Rédaction Culture UP' Magazine, « Un texte nécessaire, d’Alexandre Postel », sur UP' Magazine, (consulté le )
  11. « « Un automne de Flaubert » : Gustave à la plage », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  12. « Le Prix Cazes 2020 attribué à Alexandre Postel pour Un automne de Flaubert », sur ActuaLitté.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]