Alexandre Piédagnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Piédagnel, né le à Cherbourg et mort le , était un journaliste et écrivain français.

Piédagnel était un ami de Stéphane Mallarmé et de Catulle Mendès. Grâce à eux, il put entrer en contact avec d'autres Parnassiens et avec l'éditeur Alphonse Lemerre qui l’invita à collaborer à la célèbre anthologie Le Parnasse contemporain.

Officier d'administration de la marine, il fut secrétaire de l'écrivain et critique dramatique Jules Janin de 1855 jusqu'à sa mort en 1874. Il vécut vingt ans auprès de lui et lui consacra un livre.

Il s’intéressa entre autres à l'art contemporain et publia en 1876 la première monographie sur son ami le peintre Jean-François Millet et sur l'école de Barbizon.

En plus de sa propre œuvre littéraire, Piédagnel s’est distingué comme journaliste et comme éditeur. Il a été rédacteur en chef à la Librairie des bibliophiles.

Il a publié également sous les pseudonymes de Henri Vernon et de Gaston de Cercy.

Comme poète, il a été couronné par l'Académie française à deux reprises.

Sa conduite exemplaire pendant une épidémie de fièvre jaune à bord du « Tonnerre » dans le golfe du Mexique lui a valu d'être nommé chevalier de la Légion d'honneur le 12 août 1862. Il a participé à la guerre franco-allemande de 1870-1871.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Comme auteur[modifier | modifier le code]

  • Les Ambulances de Paris pendant le siège (1870-1871), Librairie générale, Paris, 1871.
  • Avril (poésies), Isidore Liseux, Paris, 1877.
  • Un bouquiniste parisien, le père Lécureux, Lemerre, Paris, 1878.
  • En route (poésies), Librairie Fischbacher, Paris, 1885.
  • Ici (poèmes), 1882.
  • Jadis (souvenirs et fantaisies), Isidore Liseux, Paris, 1886 (illustré par Marcel d'Aubépine).
  • Jean-François Millet. Souvenirs de Barbizon, Cadart, Paris, 1876.
  • Jules Janin. 1804-1874, Librairie des bibliophiles, Paris, 1874.

Comme éditeur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Lemerre, Le Parnasse contemporain, 1866.
  • Maurice Souriau, Histoire du Parnasse, Slatkine, Genève, 1972 (Paris, 1929).
  • Camille Th. Quoniam, « Alexandre Piédagnel, poète », Revue de Cherbourg et de la Basse-Normandie, n° 1, 15 novembre 1906.
  • Anthologie des poètes français du XIXème siècle, Alphonse Lemerre, éditeur, 1887 (pp. 239-243)[1].
  • Jules Lermina, Dictionnaire universel illustré de la France contemporaine, éd. L. Boulanger, 1885.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]