Alexandre Nikitine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Nikitine, né le 16 mai 1952, est un ancien officier de sous-marin russe et inspecteur de la sécurité nucléaire. Militant écologiste, Alexandre Nikitine a dénoncé les dangers des sous-marins nucléaires laissés à l'abandon à Mourmansk[1]. En 1996, il est accusé d'espionnage[1], mais sera acquitté en 2000 par la Cour suprême russe[2]. Il est la première personne à avoir été blanchie complètement d'une accusation de haute trahison dans la Russie soviétique et post-soviétique.

Alexandre Nikitine a reçu le prix Goldman pour l'environnement en 1997.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La flotte russe du Nord. Les sources de la pollution radioactive. Éditions Georg, 1998.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Alexandre Nikitine, l'«écolo-traître» de la RussieIl risque la mort pour avoir rendu publique la pollution de Mourmansk par la flotte de guerre nucléaire. », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  2. « Alexandre Nikitine a été blanchi par la Cour suprême russe », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)