Alexandre Lebedev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lebedev.
image illustrant une personnalité image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant une personnalité russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alexandre Lebedev

Alexandre Ievguenievitch Lebedev, né le , est un milliardaire russe.

Il est classé parmi les oligarques russes. En mai 2008, selon le magazine Forbes, il figure parmi les plus riches personnalités de Russie et est à la 358e place du classement mondial avec une fortune estimée à 3,1 milliards de dollars américains[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Lebedev est le fils de Evgeny Nikolaevich Lebedev, un professeur d'ingénierie optique, ancien membre de l'équipe nationale de polo, et de Maria Sergeyevna, professeur d'histoire et d'anglais[2].

Après avoir décroché un doctorat en économie en 1982, il travaille pour le KGB jusqu'en 1992, à l'ambassade soviétique à Londres[1]. Il quitte le KGB et se lance dans les affaires, en créant l'entreprise d'investissement-finance russe. En 1995, son entreprise rachète la National Reserve Bank qui est alors de taille modeste et en difficulté financière[2],[3].

En 2003, Alexandre Lebedev se lance en politique. Il se présente aux élections municipales de Moscou et sort perdant avec 13% de votes en sa faveur. Parallèlement, il se présente à la Douma et devient membre du parlement russe[2].

En septembre 2008, il fonde avec Mikhaïl Gorbatchev le Parti démocratique indépendant de Russie. Les deux hommes sont aussi propriétaires du journal Novaïa Gazeta[1]. A la mort d'une des journalistes de ce journal, Anna Politkovskaya, Alexandre Lebedev offre une récompense de $1 million à toute personne capable de fournir des informations sur l'identité des tueurs[3].

En , il rachète le quotidien britannique The Evening Standard[4], seul quotidien payant du soir à Londres[3]. En mars 2010, il rachète le journal The Independent pour une livre sterling alors que le titre est endetté jusqu'au cou[5].

En , il vend sa compagnie aérienne Red Wings Airlines au prix d'un rouble symbolique (soit deux centimes d'euros)[6]. En , il est condamné à 150 heures de travaux d'intérêt général pour avoir frappé un autre oligarque, Sergueï Polonski, sur un plateau de télévision en 2011[7]. Son fils craignait qu'il ne soit tué si il finissait derrière les barreaux[8].

Famille[modifier | modifier le code]

Il gère avec son fils, Evgeny, la fondation Raïssa Gorbatcheva pour soutenir la lutte contre la leucémie[1]. En février 2013, pour critiquer l'inutilité des conseils d'administration des grandes entreprises russes, Alexandre Lebedev inscrit son tout jeune fils Egor sur la liste des administrateurs d'Aeroflot[9].

Alexandre Lebedev est marié à Elena Perminova, mannequin de profession, avec qui il a trois enfants : Nikita, Egor et Arina. Pour l'anecdote, Alexandre Lebedev demande la main de la jeune fille après qu'il l'ait aidé à sortir de prison suite à une affaire de trafic de stupéfiants[10].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Médaille du mérite russe[2]
  • Médaille du mérite ukrainienne[2]
  • Médaille "dialogue des cultures" de l'UNESCO[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]