Alexandre-Joseph-Hidulphe Vincent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexandre-Joseph-Hidulphe Vincent est un mathématicien et érudit né le à Hesdin (Pas-de-Calais) et mort le à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure de 1816 à 1820, il est d'abord professeur de mathématiques et physique au Lycée de Reims, puis à Paris professeur aux collèges Rollin, Bourbon et, à partir de 1831, professeur de mathématiques spéciales au lycée Saint-Louis.

Il publie une douzaine d'articles de mathématiques, une vingtaine sur l'histoire des mathématiques et de la géométrie des Grecs, et plus encore sur leur notation musicale.

Il est membre des sociétés savantes suivantes[1],[2] :

Il est officier de la Légion d'honneur, officier de l'Instruction publique et officier de l'ordre du Sauveur de Grèce.

Travaux[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Plus d'une vingtaine de travaux[2], parmi lesquels :

  • « Réponse à M. Fétis et réfutation de son mémoire: sur cette question: les Grecs et les Romains ont-ils connu l'harmonie simultanée des sons? En ont-ils fait usage dans leur musique? » Mémoires de la Société impériale des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille
  • « Dissertation sur le rythme chez les anciens », Journal de l'instruction publique,
  • « Considérations sur la position géographique du Vicus Helena », Mémoires de la société royale des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille, 1840
  • « Notice sur divers manuscrits grecs relatifs à la musique, comprenant une traduction française et des commentaires », Académie des inscriptions et belles lettres, tome 16, 1947.
  • « Lettre à M. Letronne sur un “abacus” athénien », Revue archéologique, .

Mathématiques[modifier | modifier le code]

Il publie plusieurs articles dans les Mémoires de la société royale des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille, dont :

  • « Mémoire sur la résolution des équations numériques », Mémoires de la société royale des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille, Lille,‎ , p. 1-34. Cet article est publié une deuxième fois dans le Journal de Mathématiques Pures et Appliquées, vol 1, 1836, p. 341-372. Il contient des résultats qui permettent de prouver l'arrêt d'algorithmes d'isolation de racines réelles, d'un polynôme quelconque, en une indéterminée, à coefficients réels, et de degré arbitrairement élevé [3],[4]. Ces algorithmes sont toujours utilisés de nos jours [5].
  • « Essai d'une théorie du parallélogramme de Watt », Mémoires de la société royale des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille, Lille,‎ 1836-1838, p. 5-27 (lire en ligne)

Trois articles paraissent dans les Annales de Gergonne (ou Annales de mathématiques pures et appliquées) et six articles dans les Nouvelles annales de mathématiques[6], dont :

D'autres dans le Journal de Liouville[2].

Mathématiques grecques[modifier | modifier le code]

Parmi ses nombreux articles[2], il y a :

  • « Considérations sur les Porismes en général et sur ceux d'Euclide en particulier. Examen et réfutation de l'interprétation donnée par M. Breton (de Champ) aux textes de Pappus et de Proclus relatifs aux Porismes », Journal de Mathématiques Pures et appliquées, vol. 2, no 4,‎ , p. 9-46 (lire en ligne)

Archéologie grecque[modifier | modifier le code]

Concernant l'archéologie grecque, il publie dans la Revue archéologique, les Mémoires de la Société des antiquaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alexandre Vincent sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS).
  2. a b c et d M. de Fontaine de Resbecq, « Notice sur feu M. Vincent », Mémoires de la société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille, 3e série, vol. 6,‎ , p. 561-570 (lire en ligne).
  3. Alkiviadis Akritas et George E. Collins, « Polynomial real root isolation using Descartes rule of signs », Proc. SYMSAC 76,‎ , p. 272-275.
  4. George E. Collins et Joseph R. Johnson, « Quantifier Elimination and the Sign Variation Method for Real Root Isolation », Proc. ISSAC 89,‎ , p. 264-271.
  5. (en) « page d'aide de la fonction MAPLE realroot » (consulté le ).
  6. Le nom complet de la revue est Nouvelles annales de mathématiques, journal des candidats aux écoles polytechnique et normale; cette revue publie des articles du niveau des classes préparatoires de l'époque. Des auteurs prestigieux y figurent aussi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]