Alexandre II d'Iméréthie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre II.

Alexandre II d’Iméréthie (en géorgien : ალექსანდრე II, Aleksandre II ; mort en 1510), de la dynastie des Bagratides, est roi de Géorgie en 1478 et roi d'Iméréthie de 1484 à 1510.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre est le fils de Bagrat, roi en Iméréthie de 1454 à 1465 et roi de Karthli-Iméréthie de 1465 à 1478.

En 1478, il tente de succéder à son père dans le double royaume de Karthli et d’Iméréthie mais il est expulsé du Karthli par les nobles partisans de Constantin II de Géorgie.

Alexandre doit limiter ses ambitions à la seule Iméréthie, où il doit d’ailleurs faire face à l’opposition des nobles locaux, les Dadiani de Gourie, les Guriéli de Mingrélie, les Sharvaschidzé d’Abkhazie et les Gelovani, qui se déclarent partisans de son concurrent Constantin II de Géorgie.

Alexandre II se proclame néanmoins roi d’Iméréthie à Koutaïssi en 1484 et emploie les années suivantes à combattre ses opposants avec des succès variés, car il perd sa capitale entre 1485 et 1489. Malgré une victoire en 1488, il doit consentir à l’indépendance de facto de la Gourie et de la Mingrélie lorsqu'en 1491, les dynastes héréditaires locaux échangent leur titre de « duc » contre celui de « Prince », après qu'il est lui-même reconnu comme souverain indépendant de l’Iméréthie en 1490.

Le roi d’Iméréthie met à profit l’affaiblissement du Karthli pour occuper ses provinces de l’ouest et la forteresse de Gori. Alexandre II d’Iméréthie meurt à Koutaïssi le 1er avril 1510.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

D’une épouse inconnue, Alexandre II laisse plusieurs enfants, dont :


Sources[modifier | modifier le code]