Alexandre Holroyd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexandre Holroyd
Illustration.
Alexandre Holroyd en 2021.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(5 ans et 14 jours)
Élection 18 juin 2017
Réélection 19 juin 2022
Circonscription 3e des Français établis hors de France
Législature XVe et XVIe
Groupe politique LREM (2017-2022)
RE (depuis 2022)
Prédécesseur Axelle Lemaire
Biographie
Date de naissance (35 ans)
Lieu de naissance Bâle (Suisse)
Nationalité Française
Britannique
Parti politique LREM
Diplômé de King's College de Londres
Résidence Londres

Alexandre Holroyd, né le à Bâle (Suisse), est un homme politique français. Investi par La République en marche, il est élu député le dans la 3e circonscription des Français de l'étranger pour représenter la communauté française établie au Nord de l'Europe (Royaume-Uni, Irlande, Scandinavie, Finlande et Pays baltes).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il a étudié au lycée français Charles-de-Gaulle à Londres puis a obtenu une licence en études européennes au King's College de Londres[1]. Il a suivi en 2008 le programme international de Sciences Po Paris[2][source insuffisante].

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Alexandre Holroyd travaille trois ans pour le bureau bruxellois du cabinet de conseil FTI Consulting avant de rejoindre celui de Londres en 2014[3]. Il démissionne plus tard de son poste de consultant en stratégie pour lancer En marche ! au Royaume-Uni[4].

En 2018, il intègre le programme franco-britannique Young Leaders, lancé un an plus tôt par le duc et la duchesse de Cambridge[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Alexandre Holroyd a quitté son emploi pour fonder le mouvement En Marche ! à Londres quelques semaines après le vote britannique sur le Brexit[6].

Il remporte les élections législatives de la 3e circonscription des Français de l'étranger le en obtenant 70,11 % des voix face à Axelle Lemaire[7].

Finance verte[modifier | modifier le code]

En , le Premier ministre, Edouard Philippe lui confie une mission d'évaluation des meilleures pratiques en matière de finance verte[8] et d'organisation des places financières dans l'Union européenne. Le , il remet son rapport intitulé « Choisir une finance verte au service de l'accord de Paris »[9] à Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Il y formule 24 recommandations pour mieux orienter les flux d’investissement vers le financement de la transition écologique, accompagner les particuliers et les entreprises vers une épargne durable et maintenir le leadership de la place de Paris en matière de finance verte[10].

Au sein de LREM[modifier | modifier le code]

En 2021, en vue de préparer le programme de La République en marche pour l'élection présidentielle de 2022, il est chargé de piloter le groupe de travail Économie avec Roland Lescure[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) « Alexander Holroyd: You can't manufacture a man like our Macron », Evening Standard,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Sciences Po Alumni »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. https://www.consultancy.uk/news/1175/fti-consulting-bolsters-uk-team-with-six-new-recruits
  4. Antoine Engels, « PORTRAIT DE CAMPAGNE – Alexandre Holroyd candidat pour La République En Marche (REM) », lepetitjournal.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Young Leaders – Franco-British Council » (consulté le )
  6. « Législatives : en Grande-Bretagne, le candidat d’En Marche part favori face à Axelle Lemaire », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Etranger - 3e circonscription, resultats élections législatives 2017 », sur Franceinfo
  8. https://www.economie.gouv.fr/remise-rapport-choisir-finance-verte-accord-paris
  9. « Un rapport parlementaire propose de mettre le livret A au service du climat », sur Les Echos, (consulté le )
  10. « Comment mieux financer la transition écologique ? Cinq choses à retenir du rapport Holroyd », sur La Tribune (consulté le )
  11. « Comment LREM prépare la présidentielle de 2022 », sur Challenges (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]