Alexandre François Bonnardel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre François Bonnardel
Naissance

21 décembre 1942
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Lyon (Rhône)
Autres noms
Père Bonnard[réf. nécessaire]
Nationalité
Activités
Autres activités
Formation
Maître
Distinctions
1re médaille au Salon des beaux-arts de Lyon de 1899
Mention honorable au Salon des artistes français de 1909

Alexandre François Bonnardel est un peintre français, né à Pajay (Isère) le et mort à Lyon (Rhône) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre François Bonnardel entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon le dans l'atelier d'Antoine Christian Zacharie (1819-1899). Il devient l'élève de Jean-Baptiste Poncet et expose pour la première fois au Salon des beaux-arts de Lyon où il obtient une première médaille en 1899.

En 1900, il est nommé professeur de la classe du modèle vivant à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Il démission en 1918 en raison d'une liaison avec une de ses élèves.

Avec son épouse Jeanne Bonnardel, également artiste peintre, ils demeurent rue Pierre Dupont à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or[1]. Il peint des portraits et des scènes de genre, et produit des gravures sur le thème de Guignol, Gnafron et Madelon, ainsi que des décors pour le théâtre de Guignol, représentant des places de la ville de Lyon dont une des plus célèbres, la place de la Trinité.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Les Exilés (1916), musée des beaux-arts de Lyon.

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

  • Les Parodies de Guignol, 1911.
  • Xavier Privas, Chanson de Lyon, 1928.

Salons[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la mairie de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or[réf. incomplète].
  2. « Intérieur », notice no 000PE026702, base Joconde, ministère français de la Culture.
  3. Éditée en carte postale par la Société des beaux-arts de Lyon, n°70, photographie de Sylvestre à Lyon.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Valarcher, « Alexandre François Bonnardel », Les Amis de Lyon et de Guignol, no 250, juillet 2010.
  • Patrice Béghain, Bruno Benoit, Gérard Corneloup et Bruno Thévenon, Dictionnaire historique de Lyon (Dictionnaire), Lyon, Éditions Stéphane Bachès, , 1504 p. (ISBN 978-2-915266-65-8).
  • Vincent Repellin, Alexandre-François Bonnardel (Lyon, 1867-1942), mémoire de maîtrise, juin 1982.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]