Alexandre Desmarteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desmarteaux.
Alexandre Desmarteaux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Alexandre Desmarteaux (né Joseph Alexandre Godfroid Desmarteau à Montréal le [1] et mort à Montréal le [2]) est un comédien de théâtre, humoriste et chanteur ténor québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Desmarteaux voit le jour à Montréal en 1884. Il amorce sa carrière en 1901 aux côtés d'Hector Pellerin et se produit par la suite avec plusieurs autres troupes de théâtre dont celle dirigée par les comédiens Fred Barry et Albert Duquesne qui présente des spectacles au théâtre Family à Saint-Henri (Montréal). En 1922, le comédien se retrouve au sein de la troupe de Jeanne Demons et de Bella Ouellette au théâtre Impérial à Québec. Avec Hector Pellerin, Hercule Lavoie et Blanche Gauthier, il participe à l'une des toutes premières émissions de radio à CKAC (Montréal) le 27 septembre 1922.

Il sera aussi des scènes burlesques naissantes de Montréal avec, entre autres, Arthur Petrie.

Doté d'une voix de ténor puissante, Alexandre Desmarteaux entreprend sa carrière sur disque en septembre 1920, alors qu'il enregistre 28 pièces dans les studios new-yorkais de Columbia, grâce à l'influence de Roméo Beaudry. La moitié d'entre elles est constituée de sketches comiques interprétés avec Elzéar Hamel et Juliette Béliveau. L'autre moitié est composée de chansons de cafés-concerts parisiens et de pièces folkloriques québécoises (« Mon père y m'a marié », « C'est dans notre canton », « À Parthenay ») enregistrées avec un ensemble de cuivres.

Très populaire, il enregistre 71 autres chansons et sketches comiques (avec Elzéar Hamel et Blanche Gauthier) chez Columbia, pour un total de 50 disques en quatre ans (une moyenne d'une parution par mois!).

Alexandre Desmarteaux est mort subitement d'une crise cardiaque en 1925 à l'âge de 41 ans.

Il est le père de Paul Desmarteaux qui fut lui aussi artiste burlesque et qui a incarné le Curé Labelle dans le téléroman Les Belles Histoires des pays d'en haut pendant 14 ans (1956-1970).

Musique[modifier | modifier le code]

Mon père y m'a marié

La valse des chats

Je pris ma mie

Chantez-nous des chansons françaises

Plus de titres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de baptême de Joseph Alexandre Godfroid Desmarteau no B.436 de la paroisse Ste-Brigide de Montréal, feuillet 86r de l'année 1884. Baptisé le 31 juillet 1884 et né la veille. L'acte de baptême a été retracé grâce à son acte de mariage avec Éliza Gagnon le 16 février 1904 à Ste-Brigide de Montréal qui mentionne le nom de ses parents: Alphonse Desmarteau et Christine Lapointe.
  2. Acte de décès de Alexandre Desmarteau de la Basilique Notre-Dame de Montréal, année 1925, feuillet 265r. Inhumé le 24 décembre 1925 et décédé le 21 du mois courant. Sur l'acte on mentionne qu'il était un artiste lyrique, qu'il était marié avec Élisa Gagnon et qu'il est décédé à 41 ans.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Juliette Petrie, Quand on revoit tout cela! Le burlesque au Québec. 1914-1960, Montréal, 1977.
  • Le Gramophone virtuel