Alexandre Cellier (musicien français)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre Cellier.
Alexandre Cellier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Instruments
Orgue, orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexandre Cellier (Molières-sur-Cèze, - Courbevoie, ) est un organiste et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève d'Alexandre Guilmant, de Louis Diémer, de Xavier Leroux et de Charles-Marie Widor au Conservatoire de Paris, il obtient un 1er Prix d'orgue en 1908 et est nommé deux ans plus tard organiste de l'Église réformée de l'Étoile à Paris, poste qu'il conservera jusqu'en 1967. De 1912 à 1939, il fut l'organiste de la Société J.-S. Bach. Il a été aussi inspecteur de l'enseignement musical dans les conservatoires de province. Il a composé des pièces pour orgue, de la musique de chambre et quelques œuvres orchestrales. Il a également édité des œuvres de Nicolas Bernier, Marc-Antoine Charpentier et Michel-Richard Delalande. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'orgue.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Orgue
  • Suite Symphonique en sol majeur (1906)

in J. Joubert, Les Maîtres Contemporains de l’Orgue, Paris (1911) :

    • Méditation en la mineur (vol. 1)
    • Pièce Symphonique pour sortie en mi mineur (vol. 1)
    • Cortège en mi majeur (vol. 4)
    • Dans la vieille abbaye en mi mineur (vol. 4)
    • Offertoire pour le jour de l’Ascension en sol majeur (vol. 8)
  • Étude en mi mineur (1916)
  • Pèlerinages, suite de dix pièces (1923)
  • Trois Choral-Paraphrases sur des mélodies des psaumes de la Renaissance : Douleur - Espérance - La Joie (Ps. 138) (1936)
  • Églises et Paysages, suite de 12 pièces brèves (1943)
  • Prélude et Fugue, in Orgue et Liturgie, nº 33
  • Choral-Prélude sur le Psaume 65, in Orgue et Liturgie, nº 38
  • Thème et variations sur le Psaume 149 du Psautier de la Réforme «Chantez à Dieu chanson nouvelle», in Orgue et Liturgie, nº 66
Autres
  • Quintette pour piano et cordes nº 1 (1906)
  • Quatuor à cordes nº 1 (1912)
  • Paysages cévenols, pour orchestre (1912)
  • Quintette pour piano et cordes nº 2 (1913)
  • Sonate pour alto et piano (1917)
  • Sonate pour violoncelle et piano (1921)
  • Quatuor à cordes nº 2 (1923)
  • Sur la colline d’Uzès, pour orchestre (1928)
  • Le chant d’une flûte, pour orchestre (1930)
  • Chacun son tour, suite humoristique pour instruments à vent solistes et orchestre à cordes (1934)
  • Le Carnaval, pour orchestre (1938)

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Cellier, L’Orgue moderne, Paris, 1913
  • Alexandre Cellier, Les Passions et l’Oratorio de Noël de J. S. Bach, Paris, 1929
  • Alexandre Cellier et Henri Bachelin, L’Orgue, ses éléments - son histoire - son esthétique, Paris, Delagrave, 1933 (rééd. 1997)
  • Alexandre Cellier, Traité de la registration à l’orgue, Paris, Schola Cantorum, 1957

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Alexandre Cellier », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 618 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marc Honegger, Dictionnaire de la musique, Les hommes et leurs œuvres, vol. 1, Paris, Bordas, 1986, p. 222-223