Alexandre Bigot (géologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bigot.
Alexandre Bigot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
CaenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Alexandre Bigot, né le à Cherbourg et mort le à Caen, est un géologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Cherbourg et Caen, Alexandre Bigot a soutenu le 7 mars 1890 sa thèse de doctorat ès sciences naturelles (Géologie), intitulée L'archéen et le cambrien dans le nord du massif breton et leurs équivalents dans le Pays de Galles, dirigée par le Pr Hébert, à la faculté des sciences de Paris.

Résidant à Mathieu, professeur de géologie à la faculté des sciences de Caen, il en fut élu doyen de 1907 à 1927. Il succédait au professeur Eugène Eudes-Deslongchamps, son beau-père, et lui-même eut pour successeur le professeur Louis Dangeard. Son mariage avec Emma Eudes-Deslongchamps en 1894 lui fit acquérir l'une des trois belles demeures (le château Saint-Ouen) du village de Mathieu, dans le Calvados, près de Caen, où certaines de ses œuvres sont stockées.

Homme de terrain avant tout, Alexandre Bigot leva la carte géologique de presque toute la Normandie, commencée par son beau-père Eugène, et le père de ce dernier, Jacques-Amand Eudes-Deslongchamps. Après sa retraite, en 1933, il poursuivit ses recherches.

Il est mort en 1953, meurtri par des deuils successifs, la destruction de son laboratoire de l'Université et celle de sa maison des souvenirs de trois générations de géologues normands.

Il a été titulaire de nombreux prix et commandeur de la Légion d'honneur.

Petite anecdote : les Alliés qui ont libéré Mathieu (Anglais et Canadiens), se sont servis de ses cartes lors du débarquement en Normandie du 6 juin 1944. Ils étaient bien perplexes en trouvant Mathieu et non, comme les cartes d'état-major l'indiquaient, Cazelle, cette dernière ayant un rapport avec l'hydrologie de la ville. À l'entrée de Mathieu par la route Est, il est indiqué « Cazelle 1944 ».

Hommages[modifier | modifier le code]

Le nom d'Alexandre Bigot a été donné au début des années 1960[1] à une rue de Caen, dans le nouveau quartier Calvaire Saint-Pierre construit au nord de la ville après la Seconde Guerre mondiale. Ce choix fut fait en raison de la proximité du campus et de la ville universitaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est attesté en 1964 dans Les 50.000 adresses du Calvados et Annuaire Administratif Réunis, Caen, 1964, p. 321.

Documents externes[modifier | modifier le code]

  • Regards sur Mathieu.
  • Dinosaures de Normandie, F. Hébert.