Alexandre Albrecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alexandre Ivanovitch Albrecht (Александр Иванович Альбрехт)
Alexandre Albrecht
Portrait d'Alexandre Ivanovitch Albercht, une œuvre du peintre George Dawe, Musée de la Guerre du Palais d'Hiver, musée de l'Hermitage, Saint-Petersbourg.

Naissance 1901
Russie
Décès
Allégeance Russie impériale
Arme Cavalerie
Grade Lieutenant-général
Années de service 1803-1828
Commandement Régiment de Lanciers de la Garde impériale,
Conflits Guerre de la Troisième Coalition, Guerre patriotique de 1812, Guerre de la Sixième Coalition, Campagne de France (1814)
Distinctions Ordre de St-Georges IVe classe Ordre de Saint-Georges

Ordre de Saint-Vladimir IIe classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Sainte-Anne Ie classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas Ordre de Saint-Stanislas
Ordre militaire de Maximilien-Joseph de Bavière Ordre militaire de Maximilien-Joseph de Bavière
Pour le Mérite Pour le Mérite

Alexandre Ivanovitch Albrecht (en russe : Александр Иванович Альбрехт), né le , mort le .

Au cours des Guerres napoléoniennes, il fut l'un des commandants de l'Armée impériale de Russie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Ivanovitch Albrecht issu de la noblesse saint-pétersbourgeoise était le fils d'un colonel en service dans le régiment Semionovski. Le , il commença sa carrière militaire dans un régiment de cavalerie. Le , au grade de cornette, il fut placé à la tête d'un escadron, au cours de la bataille, blessé à la tête et au bras par un sabre, il fut capturé[1]. En , promu capitaine, il fut transféré dans le régiment de dragons de la Garde de Son Altesse Impériale la grande-duchesse Maria Pavlovna. Le , il fut élevé au grade de colonel.

En 1812, le colonel Albrecht commanda un régiment de cavalerie composé d'escadrons de réserve de dragons, de lanciers et de hussards. Du 18 octobre au , au cours de la seconde bataille de Polotsk, qui vit la victoire des Russes sur les troupes franco-bavaroises du maréchal Laurent de Gouvion Saint-Cyr. le régiment du colonel s'empara de 12 fusils, mais Alexandre Ivanovitch Albrecht fut blessé à la main droite. Le , il lui fut décerné l'Ordre de Saint-Georges (4e classe). Au cours du franchissement de la Bérézina par la Grande Armée, Albrecht participa activement au harcèlement des troupes napoléoniennes.

Au cours de la Guerre de la Sixième Coalition, à la tête d'un escadron de dragons, Alexandre Ivanovitch Albrecht s'illustrera aux batailles de Lützen, Bautzen (où il fut blessé au cîté droit)[2] et Leipzig.

Albrecht fit la Campagne de France (1814), il prit part à de nombreuses batailles, dont la Fére-Champenoise où avec son escadron de cavalerie il contribua à la défaite des troupes françaises.

Le , Alexandre Ivanovitch Albrecht sera promu major-général[2]. Le , il fut placé à la tête de la 1re brigade de la 3e division de cuirassiers. En 1823, il fut nommé commandant de la Cavalerie de la Garde en Pologne.

Décès[modifier | modifier le code]

Alexandre Ivanovitch Albrecht victime de l'épidémie de peste sévissant en Europe centrale, décédera le [1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]