Alexandre-Louis Leloir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leloir (homonymie).
Alexandre-Louis Leloir
Leloir - Jacob Wrestling with the Angel.jpg

La lutte de Jacob et l'Ange, 1865, Clermont-Ferrand, musée d'Art Roger-Quilliot

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Fratrie

Alexandre Louis Leloir, né à Paris le 14 mars 1843 et mort le 28 janvier 1884 dans le 17e arrondissement de Paris, peintre et illustrateur sous la signature de Louis Leloir, est le fils d'Auguste Leloir (1809-1892) et Héloïse Suzanne Colin (1820-1874), tous deux peintres reconnus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de ses parents et de son grand-père Alexandre Colin, Leloir entre en 1860 à l'École des Beaux-Arts et tente à plusieurs reprises de remporter le prestigieux Prix de Rome. Dès 1861, il obtient une Second grand prix avec La mort de Priam (Guéret, musée d'art et d'archéologie), puis se présente de nouveau en 1862, 1863, et obtient encore une fois un Second grand prix en 1864 avec son Homère dans l'île de Scyros (Colmar, musée d'Unterlinden). Il s'illustre aussi au concours de la demi-figure peinte en 1864.

Spécialisé dans la peinture d'histoire et la scène de genre, il participe au Salon dès 1863, avec une Scène du massacre des Innocents (Niort, musée Bernard-d'Agesci). Son œuvre La Lutte de Jacob avec l'Ange, conservée au musée d'art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand, et présentée au Salon de 1865 est un exemple de sa virtuosité dans le domaine du grand genre. A partir de 1868, il oriente sa peinture vers la scène de genre, en puisant son inspiration dans la vie quotidienne médiévale, dans les intérieurs du Grand Siècle, à la manière hollandaise, et dans les scènes orientalistes. Il illustra certaines éditions publiées par Damase Jouaust, et se consacra à plusieurs reprises à l'illustration ; il participe également à la fondation de la Société des Aquarellistes français. Il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en 1876.

Il est le frère de l'illustrateur Maurice Leloir.

Liste des peintures[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :