Alexander Neef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexander Neef est un administrateur artistique allemand, né le à Roßwälden (de) dans la commune d'Ebersbach an der Fils en Allemagne de l'Ouest

Il est directeur de l'Opéra national de Paris depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Alexander Neef naît en 1974 à Roßwälden (de) dans la commune d'Ebersbach an der Fils en Allemagne de l'Ouest[1],[2]. Il apprend le piano dès l'âge de neuf ans. Il est diplômé de l’université Eberhard Karls de Tübingen où il a étudié la philologie latine et l’histoire moderne[1],[2].

Il occupe des fonctions administratives et artistiques au festival de Salzbourg (où il fait la connaissance de Gerard Mortier qui devient son mentor[1]) et à la Ruhrtriennale, Festival international des arts d'une durée de trois ans organisé dans la région de la Ruhr[3]. De 2004 à 2008, il est directeur de casting à l'Opéra national de Paris sous la direction générale de Gerard Mortier[2]. En , il le suit lors de son court passage au New York City Opera.

Direction de la Canadian Opera Company (2008-2020)[modifier | modifier le code]

À partir de , Alexander Neef est nommé à la tête de la Canadian Opera Company[2]. Il est également directeur artistique du Santa Fe Opera (en) au Nouveau-Mexique[1],[2]. Sous sa direction, en 2011, la compagnie canadienne revient pour la première fois depuis 1993 à la Brooklyn Academy of Music avec la spectaculaire production de The Nightingale and Other Short Fables dirigé par Robert Lepage en co-production avec le festival d'Aix-en-Provence, l'opéra national de Lyon et l'opéra national des Pays-Bas[4]. Sa direction a également été marquée par deux œuvres présentées en création mondiale : en 2015, le COC présente la première mondiale de l'opéra contemporain Pyramus and Thisbe (français : Pyrame et Thisbé), composé par la Canadienne Barbara Monk (es)[5], et Hadrian composé par Rufus Wainwright fin 2018[6].

Direction de l’Opéra national de Paris (2020-)[modifier | modifier le code]

Lors du conseil des ministres du – et auparavant à la suite d'un entretien décisif avec le président Emmanuel Macron[2] –, Alexander Neef est nommé directeur de l'Opéra de Paris pour succéder à Stéphane Lissner qui termine son mandat en [7].

D’ici sa prise de fonction effective, il est « directeur préfigurateur », c’est-à-dire qu’il lui incombe de préparer les productions pour les saisons à partir de 2021-2022[8]. Dans un entretien au Figaro, il annonce qu’il s’attachera particulièrement à faire vivre le « répertoire français »[9].

Marquée par la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 ayant entraîné la fermeture des salles de spectacles, cette prise de fonction se fait finalement de manière anticipée avec l'annonce en juin 2020 du départ soudain de Stéphane Lissner pour le Teatro San Carlo de Naples[2].

Cette transition a lieu dans des conditions difficiles avec une institution « à genoux »[10], qui a dû annuler la plupart de ses représentations de la saison 2020-2021, accumulant un déficit de 45 millions d'euros[2].

Roselyne Bachelot, ministre française de la Culture annonce le que « compte tenu du contexte inédit que connaît l’Opéra national de Paris », sa prise de fonction devient effective le [11]. Il conserve ses responsabilités auprès de la Canadian Opera Company jusqu’à la prise de fonctions de son successeur[11].

En décembre 2020, à la suite de la publication d’un manifeste pour supprimer la discrimination raciale à l’Opéra national de Paris, Alexander Neef annonce qu’il souhaite initier un début de réflexion sur les stéréotypes dans le répertoire du ballet classique[12], ainsi que mettre en place « une mission sur la diversité au sein de l’Opéra national de Paris »[13],[10].

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Marie-Aude Roux, « Alexander Neef sera le prochain directeur de l’Opéra de Paris », Le Monde, 23 juillet 2019.
  2. a b c d e f g et h (en) Roslyn Sulcas, « Running the Paris Opera Was Never Going to Be Easy. But Come On », The New York Times, 18 novembre 2020.
  3. « Alexander Neef sera bien le nouveau directeur de l’Opéra national de Paris », Télérama,‎ (lire en ligne).
  4. (en) « Stravinsky’s Tales, Dunked in the Spin Cycle », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  5. Épouse de Morton Feldman.
  6. (en) « Alexander Neef », Canadian Opera Company (consulté le ).
  7. « Qui est Alexander Neef, le futur directeur de l'Opéra de Paris ? », France Musique, .
  8. « Opéra de Paris, Fémis, CNC, Pass Culture... Festival de nominations au ministère de la Culture », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  9. « Alexander Neef veut "maintenir en vie" l’identité et l’héritage français à l’Opéra de Paris », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  10. a et b Marie-Aude Roux et Rosita Boisseau, « A l’Opéra de Paris, Alexander Neef hérite d’une mission de titan sous étroite surveillance », sur Le Monde, .
  11. a et b Clément Buzalka, « Prise de fonctions anticipée pour Alexander Neef à l’Opéra de Paris », sur France Musique, .
  12. AFP, « Les stéréotypes dans les ballets classiques, à démonter ou à préserver ? », sur Le Point, .
  13. Rosita Boisseau, « Un manifeste pour supprimer la discrimination raciale à l’Opéra de Paris », sur Le Monde,
  14. « Biographie d’Alexander Neef », sur Opéra de Paris (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]