Alexander Monro (1697-1767)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monro.
Alexander Monro
Alexander Monro primus.jpg

Alexander Monro par Allan Ramsay (1713–1784).

Biographie
Naissance
Décès
(à 69 ans)
Sépulture
Greyfriars Kirkyard (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
Autres informations
Membre de

Alexander Monro (dit primus[1]) est un médecin britannique, né le à Londres et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études de médecine à Édimbourg. À Londres, il suit les cours de Francis Hauksbee (1666–1713) et de William Whiston (1667–1752). Il suit les dissections de William Cheselden (1688–1752) à Londres et de Herman Boerhaave (1668–1738) à Leyde.

Il enseigne l’anatomie et la chirurgie à l’école de chirurgie en 1719 et est le premier professeur d’anatomie de l’université d’Édimbourg de 1720 à 1764.

Il est l’auteur d’Osteology, A treatise on the anatomy of the human bones qui connaît six éditions jusqu’en 1758, An Account of the Inoculation of Small-pox in Scotland[2] en 1764. Ses travaux sont publiés en recueil en 1781.

Il démontre que la jaunisse est causée par l’obstruction du conduit biliaire.

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Primus : premier du nom. En français on disait Munro père.
  2. "Extrait", recension dans Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, 1765, no 23, p. 291.

Liens externes[modifier | modifier le code]