Alexander Mitscherlich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mitscherlich.
Alexander Mitscherlich
Portrait de Alexander Mitscherlich

Tombe à Frankfort

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
à Francfort-sur-le-MainVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) AllemagneVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint(e) Margarete MitscherlichVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) psychologue, historien moderniste (d), auteur de non-fiction (d), professeur d'université et écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur(s) université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main et université de HeidelbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction(s) médaille Wilhelm Leuschner (d) et prix de la paix des libraires allemands ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexander Mitscherlich (20 septembre 1908 à Munich26 juin 1982 à Francfort) est un psychanalyste allemand connu pour ses travaux sur la psychosomatique. Il s'est aussi penché sur la socio-psychanalyse avec des livres comme Vers une société sans père. Il a par ailleurs quitté l'Allemagne hitlérienne et a fait ses études de médecine à Zurich.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1949 il écrit avec Fred Mielke un livre Medizin ohne Menschlihckeit (médecine sans humanité) dans lequel il aborde la question de la médecine et du corps médical sous le nazisme. L'Ordre allemand des médecins achète tous les exemplaires mis en vente. Il faut attendre l'année 1978 pour que l'ouvrage soit réédité et lu par les lecteurs allemands[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Féral Médecine et nazisme: considérations actuelles éd.L'Harmattan p.28 (ISBN 2-7384-7008-4)

Bibliographie[modifier | modifier le code]