Alexander Hamilton (10e duc de Hamilton)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre Hamilton, 10e duc de Hamilton
10thDukeOfHamilton.jpg
Fonctions
Membre du Parlement du Royaume-Uni
Membre de la Chambre des lords
Ambassadeur
Titre de noblesse
Duc de Hamilton (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Portman Square (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Alexander Douglas-Hamilton, 10. Duke of HamiltonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Britannique, royaume de Grande-Bretagne (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Famille
Clan Hamilton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Lady Harriet Stewart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Archibald Hamilton
Anne Hamilton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Susan Euphemia Beckford (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Hamilton, 11e duc de Hamilton
Susan Hamilton
Lady Susan Harriet Catherine Hamilton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Religion
Membre de
Distinction
Douglas hamiltonCoA.png
blason

Alexander Hamilton, 10e duc de Hamilton, 7e duc de Brandon KG PC FRS FSA () était un homme politique et collectionneur d'art écossais[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à St james's Square, à Londres, il est le fils d'Archibald Hamilton (9e duc de Hamilton). Il a fait ses études à Harrow School et à Christ Church, à Oxford, où il a inscrit le . Il a obtenu son MA le [2].

Hamilton a été un Whig, et sa carrière politique a commencé en 1802, quand il est devenu député de Lancaster. Il est resté dans la Chambre des Communes jusqu'en 1806, date à laquelle il a été nommé au Conseil Privé et ambassadeur à la cour de Saint-Pétersbourg jusqu'en 1807; en outre, il était Lord Lieutenant du Lanarkshire de 1802 à 1852. Il a reçu de nombreux titres à la mort de son père en 1819. Il était Lord grand intendant au couronnement de Guillaume IV en 1831 et de la Reine Victoria en 1838, et il reste la dernière personne à l'avoir été à deux reprises. Il est devenu chevalier de la Jarretière en 1836. Il a occupé le poste de Grand Maître Maçon de la Grande Loge d’Écosse entre 1820 et 1822. Il a exercé la fonction de président de la Société d'Agriculture de l’Écosse entre 1827 et 1831 et syndic du British Museum entre 1834 et 1852.

Il a épousé Susan Euphemia Beckford, fille de William Thomas Beckford[3] et de Lady Margaret Gordon, fille de Charles Gordon (4e comte d'Aboyne), le à Londres.

Hamilton était bien connu comme un dandy de son époque. Il est également favorable à Napoléon et a commandé la peinture de Napoléon dans son cabinet de travail par Jacques-Louis David.

Hamilton avait un fort intérêt pour l'Égypte antique et les momies, et a été tellement impressionné par le travail de Thomas Pettigrew qu'il s'est arrangé pour que celui-ci le momifie après sa mort. Il est décédé le , à l'âge de 84 ans à 12 Portman Square, à Londres, et a été enterré le au Palais Hamilton, à Hamilton, en Écosse. Conformément à ses souhaits, son corps a été momifié après sa mort et placé dans un sarcophage de l'époque Ptolémaïque qu'il avait d'abord acquis à Paris en 1836, apparemment pour le British Museum. En même temps, il avait acquis le sarcophage de Pabasa, un noble important qui est maintenant au Kelvingrove Art Gallery and Museum. En 1842, Hamilton avait commencé la construction du mausolée Hamilton pour faire face à la surpopulation de la famille dans la voûte du Palais. Il fut enterré là avec les autres ducs de Hamilton, de 1858 jusqu'en 1921, où à la suite de la démolition du Palais, les corps ont été enterrés au cimetière de Bent, à Hamilton, où il a été enterré dans son sarcophage[4],[5].

Sa collection de tableaux, d'objets, de livres et de manuscrits a été vendu pour £397,562 en . Les manuscrits ont été achetés par le gouvernement allemand pour £80,000. Certains ont été rachetées par le gouvernement britannique et sont maintenant dans le British Museum.

Le mariage et la descendance[modifier | modifier le code]

Par sa femme, Susan, Beckford, Hamilton avait un fils et une fille:

Références[modifier | modifier le code]

  • Référence (« en » en anglais)

Liens externes[modifier | modifier le code]