Alexander Dalrymple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dalrymple.
Alexander Dalrymple
Alexander Dalrymple AGE V07 1801.jpg

Alexander Dalrymple

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
explorateur, géographeVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Palmarès
Distinction
membre de la Royal Society (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexander Dalrymple né le à Édimbourg et mort le est un géographe écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le frère du jurisconsulte écossais, David Dalrymple (1726-1792).

Il entre de bonne heure à la Compagnie anglaise des Indes orientales. Il fait plusieurs explorations dans l'archipel indonésien, plusieurs voyages destinés à réaliser des relevés cartographiques des côtes. La Compagnie le nomme hydrographe. Ses observations contribuèrent à la réussite du premier voyage autour du monde par James Cook.

Il fait paraître en 1767 et en 1768 deux livres sur ses observations dans l'Océan Pacifique. Il y évoque l'existence d'un grand continent, encore inconnu, dans le Pacifique. En 1769, il fait paraître un plan pour étendre le commerce de la Grande-Bretagne dans cette région.

Il compile et traduit des récits de voyages de navigateurs espagnols en 1770, compilation qui sera traduite, en version abrégée, en 1774 en français par Anne-François-Joachim Fréville. Cette œuvre de collection des Voyages faits dans l'Océan Pacifique est réputée parmi ses contemporains.

En 1786, il est le premier géographe à émettre l’hypothèse de la découverte de l’Australie par les marins portugais (voir Théorie de la découverte de l'Australie par les Portugais). Dans une courte note à ses mémoires qui concerne l'archipel des Chagos, il décrit ses observations de la "carte Dauphin" qu'il a en sa possession et qui représente "la Grande Jave" à l'Est de l'archipel des Chagos. Dalrymple a publié 200 exemplaires de la carte Dauphin.

On lui doit aussi une description des côtes de Malabar, Coromandel, etc., 1806.

Alexander Dalrymple n'est pas botaniste à proprement parler, toutefois ses travaux l'ont amené à collaborer avec des naturalistes. Ainsi, une abréviation botanique lui a été attribuée.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Dalr. est l’abréviation botanique standard de Alexander Dalrymple.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI