Alex Wilkie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilkie.
Alex James Wilkie
Description de cette image, également commentée ci-après

Alex Wilkie en 2007

Naissance
Northampton (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Domaines théorie des modèles , logique mathématique
Institutions Université de Manchester
Diplôme University College de Londres, Bedford College
Directeur de thèse Wilfrid Hodges
Étudiants en thèse Ricardo Bianconi
Cecily Crampin
Philipp Hieronymi
Gareth Jones
Søren Riis
Neil Thape
Renommé pour problème d'algèbre de lycée de Tarski
Distinctions Prix Karp 1993
FRS 2001
Prix Polya 2017

Alex James Wilkie est un mathématicien britannique né en 1948 à Northampton[1]. Il est connu pour ses contributions à la théorie des modèles et à la logique mathématique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alex Wilkie fut étudiant à Aylesbury Grammar School (en) où il obtient en 1969 sa licence de mathématiques avec les félicitations du jury de l'University College de Londres ; université, dans laquelle il obtiendra en 1970 un master (en logique mathématique). En 1973 il obtient un doctorat à Bedford College sous la supervision de Wilfrid Hodges (en) il y présente une thèse intitulée les modèles de la théorie des nombres. Il a été élu Fellow de la Royal Society en 2001.

Citation de cette nomination :

Wilkie a su combiner les techniques logiques et les techniques de géométrie différentielles permettant d'établir des théorèmes de finitude fondamentaux pour les ensembles définissables en utilisant la fonction exponentielle, et les pfaffiens plus généraux. Les résultats sont bien au-delà de ceux obtenus par des méthodes conventionnelles, ont déjà eu des applications frappantes sur les groupes de Lie.[2]

Après son doctorat, il a poursuivi son travail universitaire en qualité de maître de conférences en mathématiques à l'Université de Leicester de 1972 à 1973. Puis devient chercheur à l'Open University à partir de 1973 jusqu'en 1978. Il fut à deux reprises professeur de mathématiques auxiliaire à l'Université d'Oxford de 1978 à 1980 puis de 1981 à 1982. Il fut également professeur adjoint à l'Université Yale de 1980 à 1981.

En 1980 Wilkie a résolu le problème d'algèbre de lycée de Tarski.

En octobre 1982 Wilkie bénéficie d'une bourse de recherche au département de mathématiques à l'Université Paris Diderot, puis retourne en Angleterre l'année suivante pour trois années de bourse de recherche SERC (actuellement EPSRC) à l'Université de Manchester. Au bout de deux ans, il est nommé conférencier au département de mathématiques. En 1986 il est titulaire de la chaire de Logique Mathématique à l'Université d'Oxford, poste devenu vacant à la retraite de Robin Gandy (en). Il reste à ce poste jusqu'à sa nomination à la Chaire Fielden de Mathématiques Pures à l'Université de Manchester en 2007.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Wilkie a reçu le Prix Carol Karp (la plus haute distinction attribuée tous les cinq ans par l'Association for Symbolic Logic), conjointement avec Ehud Hrushovski (en) en 1993[3]. Il a été élu membre du conseil de la London Mathematical Society en 2007, vice-président en 2006 puis président en 2009 de l'Association for Symbolic Logic. En 2012 il est devenu membre de l'American Mathematical Society[4].

En 2015 il est Gödel Lecturer[5].

En 2017, il est lauréat du Prix Polya de la London Mathematical Society.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Alex Wilkie » (voir la liste des auteurs).

  1. Wilkie, Alex James, Who's Who in Education, Inglewood Books, 2003
  2. NOTICES, Bulletin of Symbolic Logic, Vol 7, No 3, p436, 2001
  3. NOTICES Carol Karp Prize, J.
  4. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2013-09-01.
  5. Association for Symbolic Logic, annual meeting 2015, Mathematics – Illinois.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]