Alex Schwazer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alex Schwazer
image illustrative de l’article Alex Schwazer
Alex Schwazer lors des Championnats d'Italie 2008
Informations
Disciplines Marche athlétique
Période d'activité 2004 - 2012 puis 2016-
Nationalité Italien
Naissance (33 ans)
Lieu Vipiteno
Entraîneur Michele Didoni, Sandro Donati (2016 - )
Records
Records d'Italie du 20 km et du 50 km marche.
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde - - 2
Championnats d'Europe 1 - -

Alex Schwazer (né le 26 décembre 1984 à Vipiteno) est un athlète italien, spécialiste de la marche athlétique. Champion olympique sur 50 km en 2008 et champion d'Europe sur 20 km en 2010, il est contrôlé positif à l'EPO en 2012, peu avant sa participation aux Jeux, et suspendu jusqu'en avril 2016. Le 10 août 2016, le TAS confirme sa disqualification pour une durée de 8 ans, à la veille des Jeux olympiques de 2016.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2005, Schwazer remporte la médaille de bronze du 50 km marche lors des Championnats du monde d'Helsinki en établissant un nouveau record d'Italie en 3 h 41 min 54 s. Aligné sur les deux épreuves de marche, deux ans plus tard, lors des Mondiaux 2007 d'Osaka, il se classe dixième de l'épreuve du 20 km et s'adjuge une nouvelle médaille de bronze sur 50 km, en 3 h 44 min 38 s, derrière l'Australien Nathan Deakes et le Français Yohan Diniz. Il établit la meilleure performance de l'année 2007 sur 50 km marche le 11 février à Rosignano Solvay.

Le , il remporte les 50 km marche des Jeux olympiques de Pékin dans le temps de 3 h 37 min 09 s, établissant un nouveau record olympique.

Le , il remporte initialement la médaille d'argent sur une distance peu habituelle pour lui, les 20 km en 1 h 20 min 38, lors des Championnats d'Europe d'athlétisme 2010 à Barcelone, derrière le Russe Stanislav Emelyanov qui a moins de 20 ans et sera ultérieurement disqualifié.

Le , il remporte le trophée Lugano sur 20 km, en 1 h 17 min 30 s, record national, devant Yohann Diniz à 13 s et Erick Barrondo.

À la suite d'un contrôle antidopage, le à Oberstdorf, peu avant sa participation aux Jeux olympiques d'été de 2012, il est disqualifié pour usage de l'EPO. Après de longues semaines passées à nier l'évidence, le 6 août, le marcheur reconnaît finalement s'être dopé. Il annonce dans la foulée la fin de sa carrière[1]. Il a été condamné à 8 mois de prison avec sursis et 6 000 euros d'amende, après négociation de sa peine[2]. Sa disqualification se termine le 29 avril 2016 et il reprend peu après la compétition lors de la Coupe du monde de marche à Rome, en vue de se qualifier pour les Jeux olympiques à Rio. Il y remporte le titre individuel et le titre mondial par équipes, en 3 h 39 min 0 s, deuxième meilleur temps mondial, pour sa première compétition après 3 ans et 9 mois de disqualification[3].

Le 21 juin suivant, avec un retard inhabituel, il est annoncé qu'Alex Schwazer aurait été contrôlé positif le 1er janvier (échantillon A qui a été ré-analysé plus de quatre mois après qu'il a été analysé négatif)[4] : son retour à la compétition début avril avait déjà été très mal-vu par le monde de l'athlétisme et notamment le champion du monde en salle 2016 Gianmarco Tamberi qui l'avait alors qualifié de « Honte de l'Italie »[4]. L'athlète et son entraîneur Sandro Donati, connu pour sa lutte constante contre le dopage annoncent qu'en attendant le réexamen de l'échantillon B, l'anabolisant retrouvé ne saurait avoir été ingéré par un marcheur (il correspond à celui d'un sprinteur) et son avocat annonce une plainte contre X[5]. Le 15 juillet 2016, il dépose un recours devant le Tribunal arbitral du sport en soulignant les éléments irréguliers de ce contrôle antidopage (prélèvement le 1er janvier, sans anonymat, examens de l'échantillon seulement en avril, publication fin juin) afin de pouvoir participer sub judice aux Jeux olympiques[6]. Le 10 août 2016, le TAS confirme une disqualification de 8 ans, comme demandé par l'IAAF. Cependant le 27 juillet 2018 des analyses ultérieures sur les échantillons prélevés et analysés à Cologne laissent penser qu’il est possible que les prélèvements aient été manipulés : les enquêteurs continuent leurs investigations en effectuant 100 autres prélèvements ADN comparables pour comprendre ce qui s’est passé[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2005 Championnats du monde Helsinki 3e 50 km 3 h 41 min 54 s NR
2007 Championnats du monde Osaka 9e 20 km 1 h 24 min 39 s
3e 50 km 3 h 44 min 38 s
2008 Coupe du monde de marche Cheboksary 2e 50 km 3 h 37 min 04 s
Jeux olympiques Pékin 1er 50 km 3 h 37 min 09 s
2010 Championnats d'Europe Barcelone 1er 20 km 1 h 20 min 38 s
2011 Championnats du monde Daegu 7e 20 km 1 h 21 min 50 s
2016 Championnats du monde de marche Rome 1er 50 km 3 h 39 min 00 s

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :