Alex De Minaur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alex De Minaur
Image illustrative de l’article Alex De Minaur
Alex De Minaur en 2018.
Carrière professionnelle
2016
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (19 ans)
Sydney
Taille 1,83 m (6 0)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Adolfo Gutierrez
Gains en tournois 1 486 516 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 3
Meilleur classement 31e (15/10/2018)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 605e (16/07/2018)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/64 1/16 1/16
Double 1/32 1/32

Alex De Minaur, né le à Sydney de mère espagnole et de père uruguayen, est un joueur de tennis australien, professionnel depuis 2016. En octobre 2018, il devient no 1 australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Sydney d'une mère espagnole et d'un père uruguayen, Alex De Minaur déménage à 5 ans en Espagne puis revient en Australie en 2012. Il joue pour l'Australie, pays dont il se sent le plus proche[1]. Il parle couramment l'espagnol, l'anglais et le français[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

En 2015, il atteint les demi-finales de l'US Open en passant par les qualifications. En janvier de l'année suivante, il s'impose en double à l'Open d'Australie avec Blake Ellis et accède de nouveau aux demi-finales d'un Grand Chelem en simple. Il atteint dans la foulée la 2e place au classement ITF Junior, son meilleur classement. En juillet 2016, il est finaliste à Wimbledon, où il perd contre Denis Shapovalov.

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Alex De Minaur passe professionnel en 2016, à seulement 17 ans. Début novembre, pour sa troisième participation à un tournoi Challenger, il est finaliste du tournoi d'Eckental contre Steve Darcis.

En 2017, il fait ses débuts sur le circuit ATP en se qualifiant à Brisbane, puis en éliminant Benoît Paire à Sydney. Il participe également à son premier Grand Chelem et bat Gerald Melzer au premier tour de l'Open d'Australie en cinq sets (5-7, 6-3, 2-6, 7-62, 6-1). Ces bonnes performances lui permettent de bénéficier d'une invitation pour Roland-Garros et l'US Open dans le cadre des accords entre fédérations. Il s'incline sèchement au premier tour dans les deux cas. Entre-temps il remporte néanmoins son premier tournoi professionnel au Future de Póvoa de Varzim et joue une finale en Challenger à Ségovie contre un autre espoir, l'Espagnol Jaume Munar. En fin d'année, il remporte le tournoi de play-off offrant une wild card pour l'Open d'Australie.

2018 : Premières finales ATP et entrée dans le top 50[modifier | modifier le code]

En 2018, il s'illustre à Brisbane : alors 208e mondial, il atteint les demi-finales après des victoires sur Steve Johnson (7-67, 6-4), Milos Raonic (6-4, 6-4) et Michael Mmoh (6-4, 6-0)[3]. Il s'incline contre Ryan Harrison (6-4, 65-7, 4-6) en ayant mené au départ[4]. Il enchaîne avec le tournoi de Sydney où il élimine notamment Feliciano López en quart (6-4, 6-4) puis, comme l'année précédente, Benoît Paire (4-6, 6-1, 6-1)[5]. La semaine suivante, il atteint sa première finale sur le circuit ATP à seulement 18 ans et en étant classé 167e mondial. Il s'incline finalement face à Daniil Medvedev après avoir mené (6-1, 4-6, 5-7)[6]. À l'Open d'Australie, pour lequel il avait reçu une invitation, il s'incline au premier tour contre Tomáš Berdych (3-6, 6-3, 0-6, 1-6).

Début février, il est pour la première fois titularisé en Coupe Davis lors du premier tour entre l'Australie et l'Allemagne. Il ouvre la rencontre contre Alexander Zverev, perdant au tie-break du 5e set après 4 heures de jeu[7].

Il s'incline ensuite en finale du JC Ferrero Challenger Open d'Alicante face à Pablo Andújar. Il termine sa saison sur terre battue après avoir perdu au premier tour de Roland-Garros contre Kyle Edmund (2-6, 4-6, 3-6).

Il commence ensuite sa saison sur gazon en parvenant en finale du tournoi Challenger de Surbiton, où il s'incline contre le Français Jérémy Chardy (4-6, 6-4, 2-6), puis remporte celui de Nottingham en battant en finale Daniel Evans (7-65, 7-5)[8]. Il atteint ensuite le 3e tour de Wimbledon en battant la tête de série numéro 29, Marco Cecchinato (6-4, 66-7, 7-65, 6-4), puis Pierre-Hugues Herbert avant de perdre contre le no 1 mondial, Rafael Nadal (1-6, 2-6, 4-6)[9].

Sur le ciment américain à l'ATP 500 de Washington, il passe en trois sets Vasek Pospisil, puis se qualifie pour les quarts de finale avec des victoires sur Steve Johnson et Chung Hyeon (6-2, 4-6, 6-2). Il profite ensuite du forfait d'Andy Murray pour atteindre le dernier carré, puis lutte face à Andrey Rublev (5-7, 7-66, 6-4) pour se qualifier pour la finale après un incroyable retournement[10]. L'affiche de la finale est la plus jeune de l'histoire du circuit ATP, depuis celle d'Indian Wells en 2007, mais il s'incline cependant sur la dernière marche contre le no 3 mondial, Alexander Zverev (2-6, 4-6) en 1 h 14[11]. À l'US Open, il atteint de nouveau le troisième tour, tombant contre Marin Čilić après avoir sauvé 7 balles de match et bataillé pendant plus de 4 heures[12].

En septembre, il est de nouveau sélectionné dans l'équipe australienne pour les barrages de Coupe Davis contre l'Autriche, mais il perd ses deux matches, contre Dominic Thiem puis contre Dennis Novak. La semaine suivante, à Shenzen, il s'incline en demi-finale au tie-break du troisième set contre Pierre-Hugues Herbert. Au Masters 1000 de Shanghai, il atteint les 1/8 de finale mais perd sèchement contre Alexander Zverev (1-6, 4-6).

En octobre, il devient no 1 Australien, dépassant Nick Kyrgios au classement ATP. Début novembre, il atteint la finale des Next Gen ATP Finals, perdant en quatre sets contre Stéfanos Tsitsipás, 15e mondial.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Droitier avec un revers à deux mains, De Minaur, impressionne surtout par sa volonté de se battre sur tous les points. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est surnommé « The Demon » par ses coéquipiers de Coupe Davis [2]. Il travaille depuis plusieurs années avec un psychologue du sport qui lui a appris des techniques de respiration qu'il utilise pendant les matches [2]. Son principal défaut est son manque de puissance, qu'il compense par une variété dans le jeu et un excellent contre de revers [13]. Sur le circuit, en plus de son coach Adolfo Gutierrez, il est régulièrement accompagné de Lleyton Hewitt, son mentor.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 07-01-2018 Drapeau : Australie Sydney InternationalSydney ATP 250 468 910 $ Dur (ext.) Drapeau : Russie Daniil Medvedev 1-6, 6-4, 7-5 Parcours
2 30-07-2018 Drapeau : États-Unis Citi OpenWashington ATP 500 1 890 165 $ Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Alexander Zverev 6-2, 6-4 Parcours
3 06-11-2018 Drapeau : Italie Next Gen ATP FinalsMilan Next Gen Finals 1 275 000 $ Dur (int.) Drapeau : Grèce Stéfanos Tsitsipás 2-4, 4-1, 4-33, 4-33 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2017 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Sam Querrey 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas Robin Haase 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche Dominic Thiem
2018 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni Kyle Edmund 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 3e tour (1/16) Drapeau : Croatie Marin Čilić

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2017 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie Max Purcell
Drapeau : Espagne P. Carreño
Drapeau : Espagne G. García
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie J. Millman
Drapeau : Inde Rohan Bopanna
Drapeau : France É. Roger-Vasselin

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2018 2e tour
Drapeau : Argentine J. M. del Potro
1er tour
Drapeau : Japon Y. Nishioka
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne A. Zverev
1er tour
Drapeau : Espagne F. López

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours en Coupe Davis[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Surface Gagnant(s) Perdant(s) Score
2018 - 1er tour (groupe mondial) - Australie - Allemagne 1:3
1 02-04/02/2018 Drapeau : Australie Brisbane Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Alexander Zverev Drapeau : Australie Alex De Minaur 5-7, 6-4, 6-4, 3-6, 64-7 Parcours

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1551 en augmentation 354 en augmentation 208 en augmentation 31
Rang en double - 857 en diminution 1119 en augmentation 672

Source : (en) Classements de Alex De Minaur sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Aussie prodigy Alex De Miñaur taking advice from Nick Kyrgios and Bernard Tomic », Sydney Morning Herald, (consulté le 4 janvier 2018)
  2. a b et c Quentin Moynet, « Le jeune Alex de Minaur déferle sur le circuit ATP », sur lequipe.fr, (consulté le 29 octobre 2018)
  3. « Milos Raonic battu par le 208e mondial à Brisbane », sur rtbf.be,
  4. « Brisbane : Ryan Harrison stoppe Alex De Minaur et va en finale », sur L'Équipe,
  5. « Sydney : Alex De Minaur renverse Benoit Paire et s'offre une première », sur Eurosport,
  6. « Daniil Medvedev bat Alex De Minaur en finale et ouvre son palmarès », sur Eurosport,
  7. « Coupe Davis : Zverev et Kyrgios s'imposent, 1-1 entre l'Allemagne et l'Australie », sur Eurosport, (consulté le 29 octobre 2018)
  8. (en) « Dan Evans beaten by Alex de Minaur in Nature Valley Open in Nottingham », sur bbc.com,
  9. « Rafael Nadal s’impose face à Alex De Minaur et se qualifie pour les huitièmes de finale de Wimbledon », sur Eurosport,
  10. « Tournoi ATP de Washington : Alex De Minaur qualifié pour la finale », sur L'Équipe,
  11. « ATP Washington : Alexander Zverev remporte le titre après son succès contre Alex De Minaur », sur Eurosport,
  12. « US Open : Au bout de la nuit, Marin Cilic se qualifie pour les huitièmes », sur lequipe.fr, (consulté le 29 octobre 2018)
  13. « Tennis Talent : Alex de Minaur, les diamant brut australien », sur Eurosport,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]