Alex DeLarge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alexandre DeLarge
Personnage de fiction apparaissant dans
L'Orange mécanique.

Malcolm McDowell dans le rôle d'Alex DeLarge.
Malcolm McDowell dans le rôle d'Alex DeLarge.

Nom original Alexander DeLarge
Alias Alex
Origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Blonds
Yeux Bleus
Caractéristique Faux cils à l'œil droit
Arme favorite Canne
Famille Ses parents
Entourage Pete, Georgie et Dim

Créé par Anthony Burgess
Interprété par Malcolm McDowell
Voix Jean Fontaine (voix française)
Films Orange mécanique
Romans L'Orange mécanique
Première apparition L'Orange mécanique (1962)
Dernière apparition Cinéman (2009)

Alex DeLarge est le personnage principal du roman de science-fiction d'Anthony Burgess L'Orange mécanique écrit en 1962, et du film Orange mécanique de Stanley Kubrick en 1971. Il s'agit d'un adolescent de 14 ans passionné par la musique de Ludwig van Beethoven, spécialement la 9e symphonie, par le sexe et l'« ultraviolence ».

Histoire du personnage dans le roman[modifier | modifier le code]

Alex est le chef de sa bande, il appelle ses amis ses droogs (droogies en VO). Sa bande se compose de Pierrot, Jo et Momo (respectivement Pete, Georgie et Dim dans la version originale). Ils font partie d'un de ces nombreux gangs de jeunes qui évoluent dans un univers urbain décadent. Ils s'expriment dans un argot anglo-russe auquel l'auteur du roman, Anthony Burgess, a donné le nom de Nadsat, le mot « droog » faisant ainsi référence au mot « друг » (« ami » en russe). Leur boisson préférée est le Moloko Plus (« молоко » - « lait » en russe), un lait « dopé » (speed). Un soir, après s'en être intoxiquée, la bande s'engage dans une nuit d'« ultraviolence ».

À la suite de plusieurs événements, Alex tue une femme avec une statue en argent. Entendant les sirènes de la police, Alex tente de s'enfuir mais il est trahi par ses droogies et Dim le frappe avec une bouteille de verre contenant du lait. Il est immédiatement arrêté.

Deux ans plus tard, toujours en prison, Alex se propose en tant que cobaye pour tester le procédé Ludovico, censé l'empêcher d'utiliser violence et sexe et lui permettre d'être libéré à la fin du traitement.

Après deux semaines de la technique Ludovico, le ministre de l'Intérieur organise une démonstration pour prouver qu'Alex est « guéri ». Un homme le tabasse et une femme aux gros seins apparaît, mais il ne peut se défendre des coups ni toucher les seins de la femme.

Après sa remise en liberté, il apparaît totalement inadapté et sans défense face au reste de la société. Il rencontre plusieurs de ses anciennes victimes, notamment un écrivain dont Alex avait violé la femme, morte peu de temps après. Torturé par ce dernier, Alex essaiera de se suicider.

Histoire du personnage dans le film[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Orange mécanique.