Alex Barbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbier.
Alex Barbier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Distinction

Alex Barbier, né le à Saint-Claude (Jura) et mort le à Saint-Claude, est un auteur de bande dessinée et peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alex Barbier naît le à Saint-Claude dans le Jura[1].

Après des études d'art, il devient professeur de dessin, mais l'éducation nationale le renvoie pour « attitude subversive »[2].

Il commence à publier des bandes dessinées dans Charlie Mensuel en 1974. Réalisées à la couleur directe, abordant crûment la sexualité et recourant à une narration moderne, elles rencontrent aussi bien l'enthousiasme que le rejet : Gébé et Wolinski ont tout de suite voulu le publier, tandis que Métal hurlant a jugé ses pages « artistiques, dans le plus mauvais sens du terme »[3]. Il refuse le blanc entre les images, les paroles rapportées dans les bulles et se consacre à construire une divagation plus qu'un récit chronologique[4].

Entre 1982 et 1994, Alex Barbier se consacre à la peinture, puis revient à la bande dessinée avec Les Paysages de la nuit et Comme un poulet sans tête.

Certains ont voulu reconnaître parmi ses influences : Francis Bacon, William S. Burroughs, Soutine, Edward Hopper, Louis-Ferdinand Céline[5]… auxquels il conviendrait toutefois d'ajouter Stanislas-André Steeman[6] et Lucian Freud[7].

En 2014, il publie Dernière bande, signant ses adieux à la bande dessinée. Une exposition lui est consacrée au Festival d'Angoulême 2015 dans l'Hôtel Saint-Simon.

Il décède le 29 janvier 2019, asphyxié dans son appartement[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

  • 9 récits courts, dans Charlie mensuel, 1975-1978.
  • Le Dieu du 12, dans Charlie mensuel n°132-133, 1980.
  • Crétines de machines, dans Charlie mensuel n°146-149, 1981.

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Lettres au maire de V., (ISBN 2-930204-17-6).
  2. Autoportrait du vampire d'en face, (ISBN 2-930204-31-1).
  3. Pornographie d'une ville, (ISBN 2-350-65008-1).

Illustration[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Barbier, Alex », sur ledelarge.fr.
  2. Télégramme cité par Alex Barbier dans Lettres au pair de F., Frémok, 2006, p.19.
  3. Attribué à Luc Cornillon par Alex Barbier, ibid., p.24
  4. Coït interrompu, de Martin Hervé pour L'Intermède
  5. Thierry Groensteen, préface à Lycaons, Frémok, 2003.
  6. Lettres au pair de F., p. 26.
  7. « La mort d'Alex Barbier, auteur de bande dessinée marginal et important !... », sur RTBF Info, (consulté le 1er février 2019)
  8. La rédaction, « Saint-Claude: le dessinateur de BD Alex Barbier est décédé asphyxié dans son appartement », sur Le Progrès,
  9. « Lycaons », sur Bedetheque.com.
  10. « La liste des lauréats de 1971 à 2017 » [xls], sur prixsaintmichel.be (consulté le 30 janvier 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographie
Études
Articles

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]