Alessandro Achillini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AlessandroAchillini.jpg

Alessandro Achillini (Bologne 20 octobre 1463 - 2 août 1512) fut un philosophe et anatomiste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alessandro Achillini étudie en France et en Italie puis enseigne l'anatomie et la philosophie à l'université de Bologne et à celle de Padoue avec tant d'éclat qu'on le surnomma le second Aristote. Il suivait les opinions d'Averroès.

Il est l'un des premiers à avoir disséqué des corps humains. Il relève ainsi plusieurs erreurs de Galien et découvre le conduit connu sous le nom de Conduit de Wharton.

Son frère, Jean-Philothée Achillini (1466-1538), et l'un de ses descendants, Claudio Achillini (1574-1640), se distinguèrent comme poètes. Ce dernier, imitateur de Marini, était fort goûté en France.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On a de lui :

  • un traité De universalibus (Bologne, 1501) ;
  • des ouvrages estimés de médecine et d'anatomie, entre autres Anatomicæ annotationes (Bologne, 1520).
  • Achillini opera omnia, recueil réunissant ses commentaires sur Aristote (1508).

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Alessandro Achillini » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.13