Alejandro Giammattei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alejandro Giammattei
Illustration.
Alejandro Giammattei en 2019.
Fonctions
Président de la République du Guatemala
(élu)
En attente d’investiture –
Élection 11 août 2019
Prédécesseur Jimmy Morales
Biographie
Nom de naissance Alejandro Eduardo Giammattei Falla
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Guatemala
Nationalité Guatémaltèque
Parti politique Vamos

Alejandro Giammattei
Présidents de la République du Guatemala

Alejandro Giammattei Falla (né le 9 mars 1956 à Guatemala) est un homme d'État guatémaltèque, ancien directeur du système pénitentiaire (2005-2007). Il a participé aux élections présidentielles de 2007, 2011, 2015 et 2019[1],[2]. Il est élu président de la République à l'issue du deuxième tour de l'élection présidentielle de 2019[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Alejandro Giammattei a participé aux élections de 1985, 1988 et 1990 en tant que coordinateur général des processus électoraux. Il a été reconnu aux niveaux national et international sous les ordres de l'ancien vice-président de la République du Guatemala, Arturo Herbruger Asturias. Giammattei est reconnu comme consultant auprès de plusieurs entreprises et services privés depuis 2000[4].

Après son échec à l'élection municipale, il a été nommé directeur du système pénitentiaire du Guatemala en 2006, fonction qu'il occupe jusqu'en 2008. Après son entrée en fonction, il a eu plusieurs conflits et accusations. Il est lui-même incarcéré 10 mois en 2010, mis en cause dans une affaire d'exécution extrajudiciaire de huit détenus ; il est finalement relâché en raison du manque de preuves. Il est redouté pour ses colères réputées intempestives et incontrôlables[5]. D'après le site d'investigation guatémaltèque Nomada. : « Son entourage le décrit comme quelqu'un d'impulsif, irascible, incontrôlable, despotique, tyrannique, imprévisible, capricieux et revanchard »[6].

Giammattei s'est présenté trois fois aux élections générales à la présidence du Guatemala. La première a eu lieu en 2007, avec la Grande Alliance nationale du parti officiel de l'époque, la GANA, avec une forte participation. La seconde a eu lieu en 2011 avec le Parti du Centre d'action sociale, mais avec de nombreuses difficultés, ce qui a entraîné sa dissolution, faute d'avoir atteint le pourcentage minimum de voix requis par le TSE. Aux élections de 2015, il a rejoint la présidence du parti FUERZA[7].

Giammattei est le candidat du parti Vamos à l'élection présidentielle de 2019. Il termine deuxième à l'issue du premier tour le 16 juin avec 13,95 % des voix, mais remporte le second tour contre Sandra Torres le 11 août avec 57,96 % des voix dans un contexte de forte abstention (plus de 55 %)[8].

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

Giammattei a promis de rétablir la peine de mort pour aider à « écraser les gangs violents, lutter contre la pauvreté pour mettre fin à la migration et à la corruption dégoûtante »[9],[5]. Il s'est par ailleurs prononcé contre le mariage homosexuel et la légalisation de l'avortement[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Alejandro Giammattei est marié à Rosana Cáceres depuis le 11 février 1989 et ils ont trois enfants, Marcela, Estéfano et Alejandro Giammattei[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]