Aldo (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aldo
logo de Aldo (entreprise)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Aldo BensadounVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société à capitaux privésVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau du Canada Canada
Activité Commerce de détailVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits ChaussureVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.aldogroup.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Aldo est une entreprise québécoise[1] créée à Montréal par le français[2] d'origine marocaine Aldo Bensadoun[3] dans les années 1970. C'est un acteur majeur de la chaussure dans le monde, qui commercialise également des accessoires comme des sacs à main, bijoux, ou chapeaux. Le positionnement de la marque s'apparente à H&M, en cherchant à coller aux tendances de la mode avec des prix abordables.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aldo Bensadoun (juin 2013).

Aldo Bensadoun ouvre son premier magasin en tant qu'une concession dans une boutique de vêtement Le Château sur la rue Sainte-Catherine à Montréal. Depuis, Aldo a pris de l'expansion et est dorénavant présent sur les cinq continents avec plus de 2 000 points de vente[2],[4] en nom propre et un chiffre d'affaires de 1,6 milliard de dollars[5]. Les boutiques du Canada, des États-Unis de la France et du Royaume-Uni appartiennent au Groupe Aldo tandis que les autres à l'international sont des franchises comme en Italie[6]. Aldo possède les bannières Spring et Globo. En 2015, les 37 boutiques Espace Little Burgundy appartenant à Aldo sont vendus au détaillant américain Genesco.

En 2017, le fils d'Aldo Bensadoun, David Bensadoun, a été nommé directeur général d'Aldo, en remplacement de Patrik Frisk. En 2018, Aldo est devenu le premier détaillant de chaussures et d'accessoires de mode à être certifié neutre en termes de climat pour ses magasins, bureaux et centres de distribution[7].

En mai 2020, Aldo Group a déposé une demande de protection contre les créanciers et prévoit une restructuration pour faire face à l'impact économique de COVID-19[8]. Dans la foulée de sa restructuration, l'entreprise a egalement déménagé son siège social historique dans un nouvel emplacement, toujours à Saint-Laurent, Montréal[9].

Ouverture en France[modifier | modifier le code]

Fin 2011, Aldo ouvre deux boutiques : une dans le centre commercial de La Défense[5], et une à Paris, rue de Rivoli[10].

Partenariat[modifier | modifier le code]

  • La société a renommé aux États-Unis sa bannière Spring en Call It Spring pour s'implanter dans les grands magasins JCPenney.
  • L'entreprise a passé un accord avec la chaine Montréalaise StylexChange pour installer des boutiques Little Burgundy dans 4 de ses boutiques
  • Aldo a choisi de faire revivre sa bannière Pegabo dans les magasins La Baie grâce à une entente, et ce, depuis 2010.
  • Aldo a choisi de créer la collection de chaussures Transit pour la bannière québécoise L'Aubainerie.
  • Aldo a lancé une ligne de chaussure en collaboration avec Disney.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julia Vallelunga, « Chaînes d’ici: le Groupe Aldo » À La Mode Montreal.com, 2011
  2. a et b Sylvie Andreau, « L'homme à la chaussure d'or », Économie, sur lejdd.fr, Le Journal du dimanche, (consulté le 16 juillet 2012)
  3. (en) Profile: Well-heeled Canadian Business.com, 5 décembre 2005 « Bensadoun was born in Morocco, but the family moved to the south of France when he was five years old. »
  4. Aldo Bensadoun le génie du détail Économie sur affaires.lapresse.ca
  5. a et b Aldo pousse ses pions en France Fashion United.fr, 9 décembre 2011
  6. Martina Miotto, « Aldo Shoes débarque en Italie… puis en France » Fashion Daily News.com, Éditions Larivière, 4 avril 2011
  7. « Aldo: What went wrong? »
  8. « Footwear retailer Aldo files for creditor protection, plans to restructure »
  9. « Aldo abandonne son majestueux siège social »
  10. Florent Gilles, « Aldo débarque rue de Rivoli avant les fêtes » Fashion Daily News.com, Éditions Larivière, 16 novembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]